L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Internet des objets : les passerelles Kerlink s’inscrivent dans l’un des premiers réseaux radio LoRaWAN pair-à-pair

Internet des objets : les passerelles Kerlink s’inscrivent dans l’un des premiers réseaux radio LoRaWAN pair-à-pair

Publié le 22 avril 2021 à 16:21 par Pierrick Arlot        Connectivité Kerlink

Gateway outdoor Kerlink

Fournisseur de stations de base et de solutions pour réseaux IoT longue portée et basse consommation compatibles avec la technologie LoRaWAN de l’alliance LoRa, le français Kerlink est désormais en mesure de participer au déploiement de « The People’s Network », l’un des premiers réseaux IoT pair-à-pair (P2P) au monde, bâti justement sur le protocole LoRaWAN. Reposant sur le principe de la blockchain, ce réseau a été lancé par la société américaine Helium Systems, créée en 2013. Selon Kerlink, c’est aussi le premier réseau distribué de hotspots qui offre une couverture radio publique, longue portée et basse consommation aux capteurs et autres objets connectés compatibles LoRaWAN. Helium estime disposer aujourd’hui de plus de 25 000 hotspots répartis dans plus de 36 000 villes dans le monde.

C’est dans ce cadre que Kerlink assure que ses passerelles indoor LoRaWAN Wirnet iFemtoCell et Wirnet iFemtoCell-evolution ainsi que sa passerelle outdoor de qualité opérateur Wirnet iStation permettent désormais le minage de la cryptomonnaie HNT (Helium Network Token) au cœur de la blockchain mise en œuvre dans le réseau Helium.

Dans le détail, Helium a conçu une technologie du nom de LongFi qui combine le protocole LoRaWAN et la blockchain Helium afin que n'importe quel capteur LoRaWAN puisse transférer ses données via le réseau Helium. La technologie LongFi bénéficie de toutes les caractéristiques apportées par un réseau LoRa et y ajoute la possibilité pour les propriétaires de passerelles de gagner de la cryptomonnaie HNT durant le processus de minage. LongFi permet également l’itinérance et s’accommode des transactions en micropaiements afin que les utilisateurs ne paient que l’usage de la connectivité IoT et n’aient donc pas à déployer eux-mêmes des passerelles ou des serveurs réseau LoRaWAN (LNS).

« Dans les réseaux LoRaWAN typiques, un LNS central ou régional est géré par une seule entité, peut-on lire sur le site de la société Helium. Avec son architecture réseau décentralisée, Helium autorise non seulement la détention et l’exploitation indépendantes des passerelles, mais permet aussi le fonctionnement indépendant du serveur réseau LNS. Sans cela, l'accès au réseau nécessiterait l'autorisation d'une seule entité centrale, l'opérateur LNS du réseau. En conséquence, nous voulons qu’il existe des LNS multi-entités sur le même réseau public LoRaWAN. C’est ce qui distingue le réseau LoRaWAN d’Helium de tout autre, avec une infrastructure publique sans fil qui est désormais compatible avec des serveurs réseau privés. »

Ciblant les capteurs et objets connectés de faible consommation tels que les colliers pour animaux et les traceurs d’activité pour vélos, parmi bien d'autres applications, le réseau Helium est donc constitué par des hotspots compatibles qui résultent de la combinaison intelligente de la blockchain Helium et du logiciel de routage de paquets LoRaWAN intégrés sur une station LoRaWAN unique et compacte.

Lorsqu'ils sont connectés au réseau Helium,  les propres hotspots de Kerlink peuvent dorénavant participer à la blockchain Helium et générer des  « preuves de couverture » qui valident la disponibilité réelle de chaque station LoRaWAN, ainsi que sa couverture associée. Cette confirmation contribue à la génération de la cryptomonnaie native HNT à l'aide du logiciel de minage intégré à la passerelle.

Cette particularité permet de fédérer l’ensemble de la communauté participant au réseau Helium et de délivrer une couverture de plusieurs centaines de kilomètres carrés, précise Kerlink.

Les passerelles IoT Wirnet iSeries de la société française, nativement sécurisées, seraient les premières gateways LoRaWAN de qualité opérateur à embarquer le logiciel de minage (miner) d’Helium. Kerlink a d’ores et déjà reçu la qualification HIP19, ce qui en fait l'un des rares fabricants de hotspots et fournisseurs agréés par la communauté Helium et par l’alliance DeWi (Decentralized Wireless Alliance) à être capables de produire et distribuer des miners compatibles Helium sur des produits de qualité industrielle. 

A noter que Cal-Chip Connected Devices, distributeur à valeur ajoutée de Kerlink basé aux Etats-Unis, propose dès maintenant ces produits en précommande sur sa boutique en ligne. « L'intégration d'un logiciel compatible avec le miner réseau d’Helium au sein de notre portefeuille de passerelles constitue un nouveau pas dans la diversification de nos produits, commente Yannick Delibie, président et CEO de Kerlink Americas. La technologie blockchain d'Helium - appelée « preuve de couverture » - permet de s'assurer que les hotspots sont précisément à l'emplacement prévu et délivrent la couverture réseau sans fil attendue. »

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN et 5G pour l’Internet des objets : LPWAN & 5G

Sur le même sujet