L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Intelligence artificielle : les français Amiral Technologies et SenX rejoignent le programme AI@Centech de Thales

Intelligence artificielle : les français Amiral Technologies et SenX rejoignent le programme AI@Centech de Thales

Publié le 01 octobre 2021 à 12:15 par Pierrick Arlot        Conjoncture Thales

Thales AI@Centech

Dans le cadre de son partenariat avec l’accélérateur d’affaires canadien Centech, un partenariat engagé début 2019 afin de promouvoir des projets portés par des start-up dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), le groupe Thales vient de donner les noms des cinq jeunes entreprises sélectionnées pour participer à la troisième saison du programme AI@Centech.

Dans ce cadre, les sociétés retenues vont travailler pendant six mois en étroite collaboration avec les coachs d'affaires et les experts en IA de Thales et bénéficier de services de conseil en matière de collecte de fonds, d'amélioration des produits, de conception, de visibilité, de validation de principe et d'accès au marché.

Pour cette troisième saison ont été sélectionnées deux jeunes entreprises françaises, dont la société Amiral Technologies, créée en 2018 par essaimage du CNRS. Celle-ci a développé une solution de maintenance prédictive pouvant prédire les défaillances des équipements de l’Internet des objets industriel (IIoT) sans s’appuyer sur les données historiques de défaillance. Amiral Technologies applique un algorithme d’IA dénommé Automatic Feature Generation sur des séries temporelles industrielles, quelle que soit leur nature. Utilisant des données de fonctionnement normal, l’application de cette algorithme vise à informer l’opérateur lorsqu’un fonctionnement anormal se produit.

L’autre société française retenue est SenX, une entreprise bretonne créée en 2013 qui propose une plate-forme de développement open source (Warp 10) afin de gérer des capteurs qui collectent et suivent des données de séries chronologiques géolocalisées.

Les trois autres entreprises sélectionnées sont originaires d’Italie (Aiko et The Edge Company) et du Royaume-Uni (Satavia). Si Aiko utilise un logiciel d’IA pour filtrer les données satellitaires inutilisables avant qu’elles ne soient transmises vers la Terre, The Edge Company met en œuvre une technologie de vision artificielle pour reconnaître les types d’oiseaux qui présentent un danger pour les aéronefs pendant le décollage et l’atterrissage afin de lancer un appel de détresse spécifique à l’espèce pour les disperser. Satavia, pour sa part, a créé une solution pour les exploitants d'avions soucieux de l'environnement, la technologie brevetée DecisionX:NetZero, qui permet une planification des vols et une gestion du trafic aérien plus intelligentes pour éviter les traînées d'avions et quantifier les avantages climatiques.

Sur le même sujet