L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > Développement basé modèles : les outils Simics de Wind River et Simulink de MathWorks coopèrent

Développement basé modèles : les outils Simics de Wind River et Simulink de MathWorks coopèrent

Publié le 14 avril 2015 à 11:45 par François Gauthier        Test & Validation Wind River

Wind River Mathworks

Wind River et MathWorks, éditeurs d’outils de développement et de simulation logiciels, annoncent une collaboration technologique autour de leurs outils respectifs de simulation pour des développements basés modèles, en vue d'une intégration des environnements Simics et Simulink. Objectif affiché : procurer une solution intégrée pour des simulations du type Processor in-the-Loop (PIL), afin d’améliorer la vérification et le test de modèles. Concrètement, l'intégration entre Simics de Wind River et Simulink de MathWorks va permettre de tester des modèles de contrôleur développés avec Simulink sur une architecture matérielle cible sans avoir à disposition ni une carte ou un processeur physique, ni des outils de débogage de bas niveau.

Dès lors, le test PIL va vérifier que le code généré par Simulink, une fois le modèle développé, va fonctionner correctement sur le processeur cible. Mais, grâce à l’outil Simics qui, dans le cadre d’un flot de développement basé modèles, assure les fonctions de validation et d’intégration de plates-formes logicielles virtuelles (i.e. de modèles logiciels d’une plate-forme matérielle), ce test va porter sur une représentation logicielle du processeur cible. En d’autres termes, la collaboration entre les deux grands éditeurs va autoriser la création d’un système de vérification de modèles en combinant conception logicielle (via les modèles Simulink) et plate-forme virtuelle (via Simics).

Selon ses promoteurs, cette association sera bénéfique aux équipes qui développent des systèmes critiques complexes dans les domaines de la Défense, de l’aérospatial, de l’automobile ou de l’industrie, en diminuant les risques au moment de l’intégration logiciel-matériel. Le tout dans une méthodologie basée modèles, de la définition des exigences jusqu’au test, en passant par la conception et la description du comportement temporel du modèle, et la génération automatique de code. 

 

 

Sur le même sujet