L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Deux émetteurs-récepteurs d'ADI transmettent l'Ethernet industriel jusqu'à 1,7 km sur une seule paire de cuivre

Deux émetteurs-récepteurs d'ADI transmettent l'Ethernet industriel jusqu'à 1,7 km sur une seule paire de cuivre

Publié le 18 juin 2021 à 12:27 par Pierrick Arlot        Composant  Analog Devices

Chronous

Fort d’un catalogue de solutions Ethernet industrielles (commutateurs Ethernet temps réel, circuits PHY, produits d’interface, piles de protocoles, modules de communication…) depuis l’acquisition d’Innovasic en 2016, l’américain Analog Devices (ADI) étoffe son portefeuille Chronous avec deux puces conformes au standard IEEE 802.3cg/10Base-T1L. Ce standard publié en 2019 définit une couche physique PHY pour des communications à 10 Mbit/s sur une distance de 1 km sur un câble à paire torsadée unique et met la connectivité Ethernet à la portée de divers instruments de terrain qui utilisent simultanément plusieurs protocoles Ethernet industriels, permettant ainsi de numériser le contrôle et la mesure des procédés.

Selon la société de semi-conducteurs, les solutions Ethernet industrielles ADIN1110 (MAC+PHY) et ADIN1100 (PHY) de la famille Chronous peuvent transférer des données sur une distance maximale de 1,7 kilomètre avec un câble Ethernet à paire torsadée unique (STP), ce qui permet de réduire à la fois l'encombrement, le poids et le coût du câblage. Plus légers et malléables que leurs homologues Ethernet traditionnels, ces câbles facilitent en outre la réutilisation des infrastructures de câblage existantes avec pour conséquences une baisse des coûts et une mise en service moins complexe, précise Analog Devices.

« De nombreux propriétaires de bâtiments et de sites industriels s’arrachent les cheveux à chaque fois que leurs équipes de maintenance doivent procéder localement à des interventions manuelles et ils sont pénalisés par la difficulté d'optimiser les actifs au niveau de l’entreprise tout entière, indique Mark Barry, directeur génétral d'ADI en charge de l'automatisation et de l'énergie. En proposant des solutions pour l'Ethernet industriel longue portée conformes à la norme 10Base-T1L, nous donnons à nos clients la possibilité d'établir des communications fiables sur des distances nettement plus longues, y compris sur le dernier kilomètre. Cette technologie permet véritablement de bénéficier des avantages de la numérisation grâce à un accès sans couture aux données générées en périphérie du réseau et à une meilleure maîtrise des actifs distants. »

Plus précisément Analog Devices estime que les puces ADIN1110 et ADIN1100 étendent la connectivité Ethernet jusqu’aux nœuds de périphérie situés dans des endroits isolés ou dangereux au sein d’installations industrielles et de bâtiments. Jusqu'alors indisponibles, les données générées par ce type d’équipements sont désormais accessibles de manière transparente d'un bout à l'autre du réseau et utilisables pour évaluer des variables telles que l'état de santé des actifs, l'usage de matières premières et autres paramètres propres aux procédés industriels, avec pour corollaire une fabrication davantage respectueuse de l'environnement, affirme Analog Devices.

Dans le détail, l'émetteur-récepteur MAC+PHY ADIN1110 permet de simplifier la mise à niveau des capteurs et actionneurs de terrain vers la connectivité Ethernet, tout en pérennisant les investissements dans les logiciels et processeurs déjà en service. L'émetteur-récepteur PHY ADIN1100, de son côté, dispose en sus d'interfaces Ethernet standard et convient à des projets plus complexes, tels que le développement de commutateurs de terrain ou de systèmes de supervision de bâtiments.

Sur le même sujet