L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Des fréquences 5G ont été attribuées aux activités de test de l’IRT breton b<>com

Des fréquences 5G ont été attribuées aux activités de test de l’IRT breton b<>com

Publié le 20 avril 2018 à 11:45 par Pierrick Arlot        Connectivité

IRT bcom

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) vient d’allouer à l’Institut de recherche technologique (IRT) b<>com des fréquences 5G à Rennes et Lannion en plus des fréquences 4G qui lui avaient déjà été attribuées. Après Orange à Douai/Lille et Bouygues Telecom à Bordeaux et Lyon/Villeurbanne, b<>com, qui est aujourd’hui reconnu comme opérateur de test, va pouvoir poursuivre ses expérimentations techniques dans la bande des 3,4-3,6 GHz en se focalisant sur certaines caractéristiques de la 5G comme le haut débit mobile (avec la nouvelle interface air 5G NR), l’Internet des objets (une des nouvelles cibles de la 5G) et les communications critiques (avec de nouvelles architectures logicielles dites « slicées » ou « découpées en tranches »).

Issu d’un partenariat public/privé et doté d’une équipe d’ingénierie avancée et de moyens scientifiques propres, b<>com est opérateur mobile de test depuis mai 2016 et possède sur son campus de Cesson-Sévigné un système antennaire mis à jour en mars dernier ainsi qu’une station de base radio logicielle permettant aux équipes du domaine Réseaux et Sécurité de poursuivre de manière active les recherches et les expérimentations sur la 5G. « Grâce à la conjonction des investissements de b<>com, des briques logicielles et matérielles issues de ses projets de recherche et d’innovation et donc de ces autorisations, c’est l’excellence de la filière numérique française qui va pouvoir se confronter à la réalité de déploiements terrain »s’est félicité Michel Corriou, directeur Réseaux et Sécurité de b<>com.

Au-delà des projets internes, ce terrain d’expérimentation devrait également être exploité à Rennes et Lannion par les membres de l’IRT comme Orange, Nokia, TDF et Enensys.

Selon b<>com, le renouvellement de fréquences attribuées par l’Arcep est un atout majeur dans la contribution de l’IRT au programme européen H2020 5G-PPP, l’institut de recherche étant engagé actuellement dans sept projets européens sur la 5G (5G Ensure, 5GinFire, Sendate, 5G Transformer, NGPaaS, One5G, Wortecs) et en attente de la sélection de sites pilotes 5G en Europe, pilotes sur lesquels b<>com a fait acte de candidature.

Sur le même sujet