L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Cypress associe interface CAN FD et sécurité dans un microcontrôleur 32 bits automobile

Cypress associe interface CAN FD et sécurité dans un microcontrôleur 32 bits automobile

Publié le 26 septembre 2016 à 10:19 par Pierrick Arlot        Composant  Cypress

Traveo

Cypress a commencé d’échantillonner une nouvelle famille de microcontrôleurs 32 bits pour l’habitacle automobile que le fabricant de semi-conducteurs présente comme les seuls microcontrôleurs 40 nm qui intègrent une interface de communication CAN FD (Controller Area Network Flexible Data-rate) et une extension matérielle sécurisée eSHE (enhanced Secure Hardware Extension) et qui supportent un mode de réveil partiel afin d’en limiter la consommation.

Estampillés Traveo S6J342xxx, les circuits s’articulent autour d’un cœur ARM Cortex-R5 cadencé à 132 MHz et embarquent jusqu’à 1 Mo de mémoire flash pour le stockage des applications. Pour rappel, le CAN FD est une évolution du bus CAN traditionnel avec des vitesses de transmission de données poussées jusqu’à 15 Mbit/s, permettant l’échange de données à haut débit entre chaque nœud CAN dans une automobile. L’extension eSHE quant à elle vise à prévenir toute connexion non autorisée aux unités de contrôle/commande électroniques ECU d’un véhicule.

Les microcontrôleurs S6J342xxx, dont la production en volume est attendue début 2017, ciblent les modules de contrôle de l’habitacle, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, les dispositifs d’évitement de collision, les passerelles automobiles et les applications d’éclairage.

 

 

Sur le même sujet