L'embarqué > Marchés > Rachat > Broadcom cède à Cypress ses activités dans le domaine de l’Internet des objets sans fil

Broadcom cède à Cypress ses activités dans le domaine de l’Internet des objets sans fil

Publié le 29 avril 2016 à 11:30 par Pierrick Arlot        Rachat Cypress

Logo Cypress

Selon les termes définitifs d’un accord signé entre les deux sociétés, le fournisseur de semi-conducteurs Cypress va acquérir, pour la somme de 550 millions de dollars payés en numéraire, les activités liées à l’Internet des objets sans fil de Broadcom, ainsi que les actifs associés. Plus précisément, le premier va mettre la main sur les gammes de produits IoT Wi-Fi, Bluetooth et ZigBee du second ainsi que sur la marque Wiced (Wireless Internet Connectivity for Embedded Devices) et l’écosystème de développement ad hoc (fabricants de modules, distributeurs à valeur ajoutée, partenaires technologiques, ODM).

L’activité IoT de la « nouvelle » société Broadcom, issue en 2015 du rachat de « l’ancien » Broadcom par Avago Technologies (lire notre article), emploie environ 430 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 189 millions de dollars au cours des douze derniers mois. Son acquisition, qui devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2016, doit permettre à Cypress de renforcer sa position sur certains marchés clés des systèmes embarqués comme l’automobile et l’industriel et d’acquérir un rôle de leader dans un domaine de l’Internet des objets grand public qui englobe aussi les dispositifs électroniques portés sur soi et la maison intelligente.

On notera toutefois que Broadcom conserve ses solutions de connectivité sans fil dédiées aux segments de l’accès large bande et de la mobilité qui ne sont pas stricto sensu liés à l’Internet des objets (décodeurs TV, box, smartphones, PC portables ou de bureau, etc.).

« Avec nos produits IoT, Cypress pourra fournir à la fois la connectivité, les technologies de microcontrôleurs, de SoC, de module et de mémoire, ainsi que l’écosystème évolué dont ont besoin les développeurs de l’Internet des objets », s’est réjoui Stephen DiFranco, directeur général de l’activité Broadcom IoT. « Nous apporterons en particulier toutes ces nouvelles technologies dans le domaine de l’automobile où nous détenons déjà la place de numéro trois sur les marchés des microcontrôleurs et des mémoires et où l’engouement envers la voiture connectée ne fait que démarrer », a renchéri T.J. Rodgers, le CEO emblématique et historique de Cypress qui, à l’âge de 68 ans, a décidé de prendre un peu de recul et de se trouver un successeur dans les mois qui viennent.

Rappelons qu'en mars 2015, Cypress a bouclé un accord de fusion avec Spansion qui a créé une société de 7 000 personnes au chifre d'affaires global de plus de 1,6 milliards de dollars.

Sur le même sujet