L'embarqué > Marchés > Rachat > Avec CST, Dassault Systèmes s'étoffe en simulation électronique et électromagnétique

Avec CST, Dassault Systèmes s'étoffe en simulation électronique et électromagnétique

Publié le 17 août 2016 à 09:44 par François Gauthier        Rachat Dassault Systèmes

Dassault CST

En mettant 220 millions d’euros sur la table pour le rachat de la société allemande CST (Computer Simulation Technology), spécialiste des technologies de simulation électronique et  électromagnétique, le français Dassault Systèmes souhaite devenir un acteur incontournable dans le domaine de la simulation multiphysique, rejoignant des concurrents déjà impliqués dans cette voie, comme les américains Ansys et Mentor Graphics.

Dassault Systèmes, numéro un mondial du secteur des logiciels de création en 3D, des maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM, Product Lifecycle Management), enrichit ainsi sa gamme de solutions baptisées “Industry Solution Experiences”, destinées à la simulation des structures mécaniques, des systèmes multicorps et des transferts de chaleur et de fluides, pour une simulation réaliste multiphysique. Des solutions basées sur la plate-forme logicielle 3DExperience qui va désormais couvrir l’ensemble du spectre de la simulation électromagnétique via l’intégration du logiciel CST Studio Suite de CST. L'objectif est de permettre l'évaluation des différents phénomènes électromagnétiques se produisant à chaque étape du processus de conception d’un système électronique.

« La compatibilité électromagnétique est un élément essentiel de toute stratégie de simulation multiphysique pour le développement de produits intelligents et connectés ainsi que d’appareils pour l’Internet des objets, explique Bernard Charlès, vice-président du conseil d’administration et directeur général de Dassault Systèmes. L’acquisition de CST s’inscrit dans une stratégie visant à fournir des univers d’expérience 3D pour explorer, accélérer et expérimenter des processus d’innovation permettant de mieux harmoniser les produits, la nature et la vie. »

Plus concrétement, il sagit dans le même temps, selon Dassault Systèmes, de répondre aux attentes d’un marché de la simulation électromagnétique en pleine croissance et évalué aux environs de 600 millions de dollars au niveau mondial. L'acquisition de CST va aussi permettre, toujours selon Dassault, de définir un nouveau standard pour la simulation multiphysique et multi-échelle des véhicules autonomes, des maisons connectées, des équipements médicaux, des produits électroniques portables, ainsi que d’autres objets industriels intelligents.

L’achat de CST sera payé en numéraire. La finalisation de la transaction est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence en Allemagne et en Autriche. La transaction sera immédiatement comptabilisée dans les résultats financiers de Dassault Systèmes. Sa clôture est prévue au 4e trimestre 2016. En 2015, le chiffre d’affaires de CST était d’environ 47 millions d’euros.

 

 

Sur le même sujet