L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Aldec mise sur le FPGA PolarFire pour des cartes de prototypage de systèmes embarqués à faible consommation

Aldec mise sur le FPGA PolarFire pour des cartes de prototypage de systèmes embarqués à faible consommation

Publié le 13 septembre 2021 à 11:30 par François Gauthier        Sous-système

Aldec TySOM

La firme américaine Aldec, qui propose des solutions de simulation en langage HDL et de vérification assistée par la matériel pour les conceptions de FPGA et de circuits Asic, étend sa famille de cartes de prototypage de systèmes embarqués TySOM (*) en s’appuyant sur le FPGA PolarFire de Microchip. Cette carte à double connectivité pour mezzanines FMC, référencée TySOM-M-MPFS250, est la première d'une série architecturée autour des différentes versions de la puce-système SoC programmable PolarFire MPFS250T-FCG1152.

Il s’agit d’un circuit proposant à la fois une faible consommation d'énergie et une sécurité de niveau défense pour les systèmes intelligents et connectés (avec une sécurité à triple couche qui protège le matériel, la conception et les données, avec pour chaque cœur de processeur une protection de la mémoire physique et des restrictions d'accès en fonction de l'état de la machine).

Au-delà de la matrice FPGA embarquée (254K éléments logiques), ce circuit fournit plusieurs cœurs de processeur RISC-V (d’origine SiFive) et un sous-système mémoire L2 déterministe, l’ensemble étant capable d'exécuter un système Linux et des applications temps réel.

Au niveau mémoire, la carte TySOM-M-MPFS250 contient 16 Go de DDR4 x32, 16 Go de DDR4 x36 avec correction d’erreurs (ECC), une eMMC, une mémoire flash SPI, 64 Ko de mémoire Eeprom et un emplacement pour carte microSD.

Côté ports de communication, on trouve sur la carte aux dimensions de 100 x 144 mm deux liens Ethernet 10/100/1000 Mbit/s, un port USB 2.0, un pont USB vers UART, une interface PCIe Gen2 x4, des interfaces au bus CAN et une sortie HDMI.

(*) Les deux autres membres de la famille des cartes TySOM s’appuient, l’un sur des FPGA Zynq UltraScale+ de Xilinx, et l’autre sur des FPGA Zynq-7000, toujours de chez Xilinx.

 

Sur le même sujet