La plate-forme de création de projets IoT de myDevices se rapproche de Sigfox et d’Arduino

Lancée en début d’année par myDevices, la division Internet des objets (IoT) du groupe français d’édition de logiciels Avanquest, la plate-forme de création et de développement de projets IoT Cayenne a su ...en quelques mois se constituer un aréopage prestigieux de partenaires. Déjà associé à Actility, fournisseur d’une solution clé en main pour le déploiement de réseaux radio longue portée, bas débit et basse consommation dédiés au M2M et à l’IoT, et à l’opérateur américain de réseaux radio LoRa Senet, myDevices a conclu cet été deux partenariats qualifiés de « majeurs », l’un avec Sigfox et l’autre avec la communauté Arduino. Ces deux accords devraient permettre à Avanquest d’accélérer fortement le déploiement mondial de son offre de solutions IoT.  

« myDevices répond parfaitement aux besoins de notre écosystème de partenaires fabricants d’appareils, intégrateurs système, fabricants de semi-conducteurs et utilisateurs finaux, a déclaré Stuart Lodge, vice-président exécutif de Sigfox en charge des ventes et des partenariats mondiaux. Sa plate-forme de création de projets IoT, flexible et simple d’utilisation, améliore la capacité de nos partenaires à relier leurs appareils et à faire de l’IoT une réalité, notamment dans les secteurs de la ville intelligente, de l’agriculture, du bâtiment intelligent et du contrôle d’infrastructure. »

L’outil Cayenne, qui aurait été adopté par près de 30 000 développeurs en moins de six mois, est présenté comme un moyen simple pour les entreprises de connecter des objets, de visualiser des données, d'appliquer des règles sophistiquées et d'interagir avec leurs clients connectés de manière efficace. A ce titre, si l’on en croit myDevices, la reconnaissance automatique des objets et des capteurs lui permettrait d'être opérationnelle en quelques minutes, des widgets de type glisser-déposer facilitant la visualisation des données en temps réel et historiques en ligne ou à partir d'une application mobile.

La plate-forme dispose aussi de déclencheurs, permettant à un capteur, un moteur ou un actionneur de lancer une action sur un autre objet, et d’alertes de seuils qui envoient des e-mails ou des SMS selon des critères personnalisables. Et ce avec la possibilité de programmer la mise en route et l'arrêt de lumières, moteurs, soupapes et actionneurs à des jours et à des heures donnés. « D’après nos tests, l’équipe ayant eu recours à Cayenne a développé son projet six fois plus vite et a éliminé au moins 27 étapes manuelles, par rapport à l’équipe ayant appliqué la méthode traditionnelle, a précisé Mike Hexter, fondateur de HexCorp, société de conseil en conception de produits. Cayenne a rationalisé le processus d’intégration et a également éliminé un grand nombre d’erreurs humaines fréquentes liées à la programmation ».

Quant au partenariat signé entre Arduino et myDevices, il ouvre la plate-forme Cayenne (qui était déjà portée sur Raspberry Pi) aux utilisateurs du premier écosystème de cartes de prototypage et de logiciels open source. « Cet accord signé avec myDevices va permettre aux utilisateurs Arduino de créer une interface utilisateur graphique propre et intuitive que n’importe qui pourra gérer sans avoir à apprendre des langages de programmation évolués », s'est réjouie de son côté Kathy Giori, vice-présidente en charge des opérations pour la société Arduino.