L'embarqué > Marchés > Rachat > Équipementiers automobiles : Faurecia lance une OPA amicale sur l’allemand Hella

Équipementiers automobiles : Faurecia lance une OPA amicale sur l’allemand Hella

Publié le 17 août 2021 à 12:15 par Pierrick Arlot        Rachat

Faurecia Hella

L’équipementier automobile français Faurecia vient de lancer une offre publique d’achat (OPA) en numéraire sur la société allemande Hella, avec comme objectif affiché de créer le 7e fournisseur mondial de l'industrie automobile, avec un portefeuille technologique capable de répondre aux grandes tendances de ce secteur. L’opération va constituer pour Faurecia à acquérir auprès du “pool familial” détenteur d’Hella sa participation à hauteur de 60% au prix de 60 euros par action, payé par une combinaison de 3,4 milliards d'euros en numéraire et jusqu'à 13 571 428 actions Faurecia nouvellement émises (sur la base d'un prix de référence de 42,06 euros par action Faurecia). La transaction représente une valeur d'entreprise totale estimée à 6,7 milliards d'euros pour 100% de Hella.

En conséquence, le “pool familial” d’Hella (3 600 collaborateurs, avec un siège social basé à Lippstadt) rejoindra les actionnaires de Faurecia en détenant jusqu'à 9% du capital, et un de ses représentants rejoindra le conseil d'administration de Faurecia.

Le nouveau groupe se concentrera sur quatre domaines de croissance en adéquation avec les mégatendances de l'automobile : la mobilité électrique (y compris les solutions à hydrogène), les systèmes avancés d’assistance au conducteur (ADAS) et la conduite autonome, le cockpit du futur et la valorisation du cycle de vie des produits (Lifecycle Value Management).

La nouvelle entité se donne comme ambition de devenir un acteur majeur dans l’électronique et le logiciel embarqués dans les voitures avec des ventes attendues à hauteur de 3,7 milliards d'euros pour un effectif d'environ 3 000 ingénieurs logiciels (sur les 18 500 ingénieurs du groupe au total). Selon Faurecia, la société atteindra alors une taille critique et se positionnera dans le top 5 des équipementiers en Europe et dans le top 10 sur le continent américain et en Asie. Elle exploitera 24 sites de production et développera l'innovation dans 21 centres de R&D. En prenant en compte le carnet de commandes, l’objectif à terme est de porter le chiffre d'affaires à environ 7 milliards d'euros en 2025 pour cette partie "électronique et logiciel".

Un des axes forts de l’opération est de développer une offre pour la mobilité électrique (véhicules électriques à batterie et à pile à combustible). Sur ce domaine, le groupe combiné développera une offre complète pour les véhicules électriques (véhicules électriques hybrides, hybrides rechargeables, électriques à batterie et électriques à pile à combustible) en s’appuyant sur le portefeuille de Hella en gestion de l'énergie, en capteurs et actionneurs liés aux véhicules électriques à batteries, ainsi que sur l’offre de Faurecia dans le domaine des solutions de systèmes à hydrogène (FCEV) et les systèmes hybrides de Faurecia. Les systèmes de gestion des batteries, les convertisseurs DC-DC, les systèmes de charge embarqués apportés par Hella ainsi que les systèmes de packs de batteries, les systèmes de stockage d'hydrogène et les systèmes de piles à combustibles apportés par Faurecia sont des exemples de l'offre de produits combinés autorisés suite à ce rachat.

Sur le même sujet