L'embarqué > Marchés > Rachat > WISeKey va gober l’allemand Arago pour se renforcer sur le marché de l’AIoT (Artificial Intelligence of Things)

WISeKey va gober l’allemand Arago pour se renforcer sur le marché de l’AIoT (Artificial Intelligence of Things)

Publié le 04 novembre 2020 à 11:28 par Pierrick Arlot        Rachat WISeKey

WISeKey-Arago

Focalisée sur la cybersécurité de l’Internet des objets (IoT), la société suisse WISeKey, qui s’est renforcée en 2016 de l’activité Semi-conducteurs sécurisés du français Inside Secure (aujourd’hui Verimatrix), annonce avoir signé une lettre d’intention portant sur l’acquisition de la firme allemande Arago, spécialiste de l’intelligence artificielle (IA) appliquée au domaine de la gestion décisionnelle automatisée en entreprise (Knowledge Automation). Selon WISeKey, l’opération, qui devrait valoriser Arago à hauteur de 100 millions de francs suisses (93 millions d’euros), a pour objectif de créer un acteur européen dominant sur le marché des plates-formes de bout en bout destinées à l’AIoT (Artificial Intelligence of Things) et associant cybersécurité, Internet des objets (IoT) et IA.

Les deux sociétés ne sont pas des inconnues l’une pour l’autre. Elles avaient créé il y a quelques mois une entreprise commune, WiseAI, pour commercialiser une telle solution, résultant de la combinaison de leurs produits respectifs : la plate-forme d’apprentissage automatique, d’analyse de données et de prise de décision Hiro d’Arago, et les technologies de cybersécurité, de racine de confiance et de semi-conducteurs de WISeKey. La création de WISeAI s’était doublée d’une prise de participation à hauteur de 5% de WISeKey dans le capital d’Arago.

Selon la firme helvète, l’AIoT doit en effet associer semi-conducteurs, capteurs intelligents, systèmes IoT, intelligence artificielle et cloud de données pour répondre aux besoins des entreprises. A ce titre, les réseaux d’objets IoT déployés au sein de l’écosystème WISeKey, qui connecte actuellement plus de 1,5 milliard d’objets sécurisés par le biais de puces VaultIC, devraient permettre de collecter des données et de les diriger vers la plate-forme Hiro où elles pourront être traitées et exploitées en temps réel de manière automatisée dans un environnement décrit par le Suisse comme hautement protégé. De fait, la capacité à authentifier et à gérer à distance des millions d'appareils et d'équipements automatisés et connectés en réseau se généralise, des usines aux salles d'opération des hôpitaux, en passant par les maisons d’habitation. Tous ces objets connectés déployés en masse font face à des attaques régulières, générant ainsi un besoin important de solutions de cybersécurité de bout en bout fiables, insiste WISeKey, tandis que la convergence de l'IA et de l'IoT est l'un des principaux facteurs qui stimulent la croissance du marché.

Sur le même sujet