L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Wind River et Xilinx ensemble autour d’une plate-forme sûre et sécurisée pour la conduite automatisée

Wind River et Xilinx ensemble autour d’une plate-forme sûre et sécurisée pour la conduite automatisée

Publié le 18 novembre 2019 à 10:28 par Pierrick Arlot        Plate-forme Wind River

Xilinx-WR

Wind River et Xilinx se sont engagés dans une collaboration afin de développer une plate-forme sûre et sécurisée pour conduite automatisée bâtie sur les logiciels automobiles du premier et les puces-systèmes programmables et hétérogènes d’accélération ACAP (Adaptive Compute Acceleration Platform) Versal du second. Gravés selon le procédé FinFET 7 nm de TSMC, les premiers ACAP Versal associent sur une seule puce une nouvelle génération de matrice FPGA avec mémoire distribuée et blocs DSP programmables au niveau matériel, un SoC multicœur (avec processeurs d'application et processeurs temps réel) et un ou plusieurs moteurs de calcul programmables au niveau logiciel mais adaptables au niveau matériel, le tout étant relié par un réseau-sur-puce (NOC, Network-On-Chip) (lire, pour plus de détails, notre article ici).

Selon Wind River, la plate-forme en cours de développement permettra d’implémenter l’architecture logicielle qu’exigent les applications de conduite automatisée et rendra l’intégration logicielle quasiment plug and play. Elle devrait aussi faciliter le travail des constructeurs en quête d’une certification selon les niveaux les plus élevés de sûreté de fonctionnement tels que le niveau ISO 26262 Asil-D. « Pour que l’autonomie atteigne un marché de masse, l’industrie doit commencer à rationaliser ses investissements, indique Matt Jones, directeur général de Wind River en charge des activités Automobile. Il n’est plus question de dépenser des millions dans la mise au point de solutions discrètes complètement rigides. Il faut désormais s’orienter vers des plates-formes qui s’appuient sur des standards industriels et qui peuvent s’étendre à plusieurs générations de produits. En nous associant à Xilinx, nous pouvons aider les constructeurs automobiles non seulement à répondre à des exigences complexes en termes de puissance, d’intelligence artificielle, de sûreté de fonctionnement et de sécurité, mais aussi à ce qu’ils le fassent d’une façon qui réponde à leurs besoins commerciaux. »

Dans les détails, l’offre conjointe de Xilinx et de Wind River associera l’environnement logiciel Wind River Helix Virtualization Platform (Helix Platform) et les circuits Xilinx ACAP Versal. Calibrée pour le marché de l’edge computing et optimisée pour les secteurs de l’aérospatial, de l’automobile et de l’industriel, Helix Platform associe le système d’exploitation temps réel VxWorks et la distribution Linux embarquée de l’éditeur au-dessus de la technologie de virtualisation Wind River Hypervisor qui peut être certifiée vis-à-vis de la sûreté de fonctionnement. Une approche qui permet aussi à d’autres systèmes d’exploitation de tourner inchangés simultanément au sein du même framework, assure la société américaine (lire aussi notre article ici). Helix Platform est aussi fourni avec Wind River Simics pour la simulation système.

Une fois associée au logiciel Autosar Adaptive orienté sécurité fonctionnelle de l’éditeur et à sa solution de mise à jour over-the-air Wind River Edge Sync, la solution Wind River-Xilinx sera censée fournir un framework architectural qui permettra d’abstraire applications et algorithmes des services système et que les utilisateurs pourront déployer en toute confiance sans se préoccuper de l’infrastructure sous-jacente, précise la firme américaine. Avec, à la clé, la capacité à rationaliser les investissements en développement et à les aligner sur les fonctions offrant les plus grandes valeurs ajoutées, le tout avec l’assurance que les systèmes répondront aux exigences de sûreté de fonctionnement…

Sur le même sujet