L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > White paper : Comment minimiser les risques des tests dans l’avionique

White paper : Comment minimiser les risques des tests dans l’avionique

Publié le 15 novembre 2018 à 12:17 par François Gauthier        Test & Validation National Instruments

L'Embarqué White Paper

Dans le domaine de l’aérospatial, les cycles de vie et le fonctionnement des systèmes de test d'unités remplaçables en ligne (LRU, Line-Replaceable Unit) sont régis par le déroulement des programmes aérospatiaux. Sur le terrain, d'innombrables testeurs LRU aérospatiaux sont toujours en service, car les programmes n'incluaient pas forcément le budget ou le temps requis pour mettre à jour et étendre les capacités de ces systèmes. Or, lorsque qu'une architecture de test ne répond plus à toutes les exigences requises, il devient difficile de proposer des modifications car le programme doit équilibrer planification et impact financier vis-à-vis de ces modifications. Ce report des mises à niveau des infrastructures de test entraîne alors une accumulation de risques techniques, et chaque ajournement ne fait qu’augmenter les coûts et les risques associés.

Pour éviter ces écueils, National Instruments et son écosystème de sociétés partenaires se concentrent sur l'accélération du processus de création d'un système de test LRU pour l'aéronautique, avec des méthodologies ad hoc présentées dans ce white paper en français de huit pages, notamment via la mise en œuvre de systèmes HIL (Hardware-In-the-Loop) fondés sur des composants standard.

N’hésitez pas à consulter ce white paper, à le télécharger, mais aussi à fouiller dans notre bibliothèque d'ores et déjà riche d'une quarantaine de documents et dotée de son propre moteur de recherche pour vous permettre de trouver plus vite l'information désirée.

Sur le même sujet