L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Voiture connectée : Elektrobit se positionne sur le marché des mises à jour logicielles à distance sécurisées

Voiture connectée : Elektrobit se positionne sur le marché des mises à jour logicielles à distance sécurisées

Publié le 22 août 2018 à 10:33 par Pierrick Arlot        Plate-forme Elektrobit

Elektrobit OTA

Sous le nom d’EB cadian Sync, le fournisseur de solutions matérielles et logicielles pour véhicules Elektrobit (EB), filiale à 100% de Continental depuis 2015, a annoncé durant l’été une solution modulaire qui, selon la société suédoise, permet aux constructeurs automobiles d’actualiser en toute sécurité les logiciels embarqués dans leurs flottes, indépendamment de leur taille.

Développée en collaboration avec Argus Cyber Security, une entreprise rachetée fin 2017 par le groupe Continental, cette solution crée un canal de communication sécurisé de bout en bout afin d’activer les mises à jour OTA (Over-The-Air) dans le véhicule. La chaîne d’outils ad hoc, indépendante du matériel, prend en charge les mises à jour OTA dans toutes les unités de contrôle/commande électroniques (UCE) réparties dans le véhicule, sans se limiter aux consoles centrales et aux systèmes d’info-divertissement, assure EB.

EB cadian Sync dispose en outre d'un portail d’interface utilisateur modulaire permettant aux constructeurs automobiles de gérer aisément les campagnes de mises à jour, les logiciels et les véhicules concernés. EB fournit par ailleurs l’infrastructure nécessaire à ces mises à jour ainsi que tous les services requis pour exécuter la plate-forme EB cadian Sync sur l’infrastructure choisie par le client.

Selon Elektrobit, EB cadian Sync permet de proposer un logiciel en tant que produit (SaaP) ou en tant que service (SaaS) pendant tout le cycle de vie du véhicule. Avec ces types de modèles commerciaux, les constructeurs automobiles peuvent proposer des véhicules « évolutifs » équipés du matériel requis pour prendre en charge différentes fonctionnalités, éventuellement exclusives. Les propriétaires de véhicules sont alors capables d’activer les fonctionnalités logicielles après l’achat du véhicule ou à une occasion particulière. De manière similaire à ce qui existe dans le domaine de la téléphonie mobile, les mises à jour OTA peuvent être exécutées lorsque la voiture n’est pas utilisée, sans contrainte de temps ou de lieu.

Alors que des commissions internationales et des organismes gouvernementaux s'attellent aujourd’hui à rendre la conformité OTA obligatoire pour les véhicules, la concurrence s’aiguise sur le marché des solutions de mises à jour over-the-air des logiciels embarqués dans les automobiles. Sans chercher à l’exhaustivité, outre EB, on citera notamment parmi les sociétés positionnées sur ce créneau Here Technologies, qui a finalisé en janvier 2018 le rachat d’Advanced Telematic Systems (ATS), Wind River, dont l’offre est issue du rachat d’Arynga en 2016, Airbiquity, BlackBerry, Harman, Movimento ainsi qu’Excelfore, à l’origine de la création de l’alliance eSync.

 

Sur le même sujet