L'embarqué > Logiciel > Middleware > Virtualisation en périphérie de réseau (edge) : le projet open source EVE prend forme

Virtualisation en périphérie de réseau (edge) : le projet open source EVE prend forme

Publié le 16 mai 2019 à 11:38 par Pierrick Arlot        Middleware

Projet EVE

Lancé en début d’année sous l’égide de la Fondation Linux et intégré dans le cadre de l’initiative récemment créée LF Edge, le projet open source EVE (Edge Virtualization Engine) vient de recevoir la contribution d’amorçage de Zededa, l’un des membres fondateurs de LF Edge et la société initiatrice du projet. EVE s’appuie en pratique sur un hyperviseur de Type 1 qui s’exécute directement sur une plate-forme matérielle, en l’occurrence ici une passerelle de périphérie de réseau (edge) dotée de capacités de traitement en local de données issues d’objets connectés, afin de réduire la latence et de réagir plus rapidement aux événements.

Avec le moteur de virtualisation EVE, les passerelles edge, voire dans certains cas les équipements connectés eux-mêmes, peuvent exécuter diverses charges de travail simultanément, la gestion des applications étant découplée des ressources matérielles sous-jacentes. Selon les promoteurs du projet, il est ainsi possible de déployer les applications dans des machines virtuelles standard ou des conteneurs et de les gérer à travers un jeu standardisé d’API. En ce sens, EVE fournit aussi des services système et des services d’orchestration ainsi qu’un environnement d’exécution de conteneurs.

Selon l’initiative LF Edge, cette approche garantit aux développeurs un comportement cohérent des applications, quelle que soit la plate-forme prise en charge, EVE pouvant de ce fait exécuter des applications « historiques » mais aussi des applications récentes issues du cloud. A la clé, un meilleur usage des ressources système, un profil de déploiement « sécurisé par défaut », la possibilité d’héberger n’importe quel système d’exploitation installable dans une machine virtuelle, la capacité de mises à jour d’une pile logicielle complète, la connexion automatique à une ou plusieurs plates-formes dans le cloud, le contrôle à distance de toutes les ressources système, y compris le processeur, la mémoire, l’interface réseau, les ports périphériques, etc.

« Avec le projet EVE, le but est de créer un standard de virtualisation unique pour les équipements edge sur lequel l’industrie pourra s’appuyer afin de tirer part dès que possible de tous les bénéfices des applications issues du cloud », a commenté Said Ouissal, CEO et cofondateur de Zededa, une société californienne créée en 2016 qui a levé en début d'année près de 16 millions de dollars.       

Sur le même sujet