L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Virtium amène la mémoire Nand 3D aux disques durs à semi-conducteurs de qualité industrielle

Virtium amène la mémoire Nand 3D aux disques durs à semi-conducteurs de qualité industrielle

Publié le 11 février 2019 à 10:39 par Pierrick Arlot        Sous-système Virtium

Virtium StorFly

Spécialiste des sous-systèmes de stockage et des modules mémoire DRam et SDRam pour les applications industrielles à fortes contraintes de fiabilité, de température et de durée de vie, Virtium va étoffer sa famille StorFly de disques durs à semi-conducteurs SSD avec des modèles à mémoire Nand 3D de qualité industrielle. A partir de ce premier trimestre 2019, la société américaine compte apporter le coût au bit optimisé des circuits flash Nand 3D sur un vaste choix d’interfaces (SATA, NVMe, USB), de formats (1,8 à 2,5 pouces, M.2, mSATA, Slim SATA, CFast, eUSB) et de capacités (entre 60 Go et 2 To). Le tout en répondant aux exigences critiques des applications embarquées et IIoT (Industrial Internet of Things) d’aujourd’hui : endurance élevée, fonctionnement dans une gamme de température comprise entre -40°C et +85°C, protection contre les coupures d’alimentation, tolérance à des niveaux élevés de chocs et de vibrations, fonctionnement en sous-tension, sécurité, etc.

« La mémoire Nand 3D est devenue la technologie flash de facto pour les disques durs à semi-conducteurs sur les segments de l’entreprise et du grand public, rappelle Scott Phillips, vice-président marketing de Virtium. Et même si plusieurs fabricants de SSD embarqués se sont précipités sur le marché avec des solutions Nand 3D, nous avons choisi de prendre du temps pour nous assurer que nos nouveaux modèles StorFly seront aptes à répondre aux défis du marché embarqué industriel en termes d’endurance et de résistance aux contraintes environnementales. » A ce titre, Virtium confie avoir fait appel aux seules mémoires flash Nand 3D dûment validées par leur fournisseur pour un fonctionnement dans la gamme de température industrielle.

Tous les nouveaux modèles, précise l’Américain, bénéficieront des technologies avancées de protection des données et de gestion du stockage à semi-conducteurs de la société (vtGuard, vtSecure, vtView et vtTools). En option, Virtium propose un moteur de cryptage AES-256 pour des capacités d’autochiffrement.

Sur le même sujet