L'embarqué > Marchés > Rachat > Verimatrix va vendre à Rambus ses blocs d’IP de sécurité pour semi-conducteurs

Verimatrix va vendre à Rambus ses blocs d’IP de sécurité pour semi-conducteurs

Publié le 04 septembre 2019 à 09:50 par Pierrick Arlot        Rachat Verimatrix

Verimatrix-Rambus

La société franco-américaine Verimatrix (ex-Inside Secure) continue son processus de réorganisation qui doit l’amener à devenir un éditeur uniquement focalisé (pure player en mauvais anglais) sur le marché des logiciels de sécurité et des solutions d’analyse décisionnelle avec un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions de dollars. L’entreprise aixoise, qui a finalisé le rachat de l’américain Verimatrix en début d’année puis changé de nom, vient de signer un accord exclusif visant à céder à Rambus ses activités liées aux blocs d’IP de sécurité pour semi-conducteurs et aux protocoles sécurisés pour 65 millions de dollars en numéraire.

Ces activités, présentées comme largement autonomes au sein de Verimatrix, ont généré sur l’exercice annuel clos fin juin un chiffre d’affaires de 22 millions de dollars. On se souviendra qu’Inside Secure avait revendu en 2016 ses microcontrôleurs sécurisés à la firme suisse WISeKey. Rambus, de son côté, commercialise des circuits mémoire, des IP d’interface et de sécurité, des services de sécurité pour l'Internet des objets et des logiciels de paiement mobile et de billetterie électronique. En 2011, la société américaine a acquis Cryptography Research, une société dotée d'un fort savoir-faire en cryptographie, en particulier dans le domaine de la protection des semi-conducteurs contre les attaques DPA (attaques par analyse des différences de charges électriques) et autres attaques par canaux cachés.

En tant que "pure player" des logiciels de sécurité et des solutions d’analyse décisionnelle, Verimatrix estime disposer d’un fort ancrage sur les marchés du divertissement, de l’Internet des objets et des applications mobiles. La cession de ses activités SIP (Silicon IP and Secure Protocols) doit lui permettre d’accélérer sa croissance sur ces marchés en s’appuyant sur des investissements accrus dans le lancement de nouveaux produits, tels que ProtectMyApp, solution de sécurité proposée en tant que service (Security-as-a-Service ou SECaaS) qui offre aux développeurs la possibilité de protéger leurs applications mobiles en quelques minutes.

D’un point de vue financier, l’opération, qui pourrait être finalisée d’ici à la fin de l’année, devrait ramener l’endettement net de Verimatrix à zéro et donner à la société la capacité de saisir de nouvelles opportunités de croissance externe pour se poser en acteur de premier plan des logiciels de sécurité. La division SIP de Verimatrix, qui fournit des IP, des outils logiciels et des solutions de provisionnement, emploie aujourd’hui 72 personnes réparties en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à la sécurité dans les systèmes embarqués : Embedded-SEC https://www.linkedin.com/showcase/embedded-sec/

 

Sur le même sujet