L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > Universal Debug Engine 4.2 de PLS : pour un réel débogage des systèmes multicoeurs

Universal Debug Engine 4.2 de PLS : pour un réel débogage des systèmes multicoeurs

Publié le 29 janvier 2014 à 14:29 par François Gauthier        Test & Validation PLS

PLS UDE 4.2

Spécialiste en outils de débogage, la société allemande PLS (Programmierbare Logik & Systeme) lance la version 4.2 de son environnement UDE (Universal Debug Engine) qui sera officiellement présentée fin février sur le salon Embedded World à Nuremberg (Allemagne). Cette version apporte plusieurs fonctionnalités avancées pour le test et le débogage de systèmes multicoeurs embarqués, avec une visualisation optimisée des paramètres et variables à suivre et à contrôler pendant les opérations de test au niveau système.

La nouvelle interface utilisateur procure ainsi, même sur des SoC complexes, un affichage intuitif en couleurs de groupes de variables ou de fonctions unitaires préalablement définies par le développeur. Les cœurs, au niveau individuel, peuvent être sélectionnés pour une analyse de leur propre fonctionnement et synchronisés à volonté avec les autres cœurs pour une analyse de leur fonctionnement dans un mode partagé et coopératif. La version 4.2 inclut également des modes de déclenchement “on chip” et des options de synchronisation selon les modèles de circuits supportés. 

Concernant l’analyse des données, le framework d’Universal Debug Engine 4.2 est désormais capable de relocaliser un flux de données en cours d’analyse dans des processus séparés. L’objectif est ici d’améliorer la vitesse de traitement d’une suite de test et de stocker en mémoire le processus analysé pour une étude ultérieure, indépendamment d’un accès à la cible : mise en œuvre de filtres, amélioration de la présentation des résultats… Parallèlement, PLS offre à son outil de configuration du mode émulation des cibles UEC (Universal Emulation Configurator) les avancées graphiques de présentation des résultats présents dans l’UDE. Ainsi, sur les circuits d’émulation (Emulation Devices) qu' Infineon, Freescale ou STMicroelectronics fournissent pour certains de leurs SoC, les tâches de programmation de déclenchements additionnels ou de configuration graphique des traces sont simplifiées.

Enfin, signalons que PLS lance au sein d’UDE 4.2 un module d’analyse de couverture de code optimisé conforme aux spécifications ISO 26262 utilisées dans le monde automobile. Grâce au format Dwarf étendu aux flux de données issus de compilateurs, le rapport de débogage comprend la liste des couvertures d’états et de branches classées par fonction, les lignes de texte du code source et les instructions machines individuelles. Autant d’informations utiles dans le cas de demandes de documents d’assurance qualité pour l’ISO 26262. Une première implantation de cette technologie a été réalisée sur les outils de compilation de la société HighTec.

Parallèlement, PLS propose, avec l’Universal Access Device 3+ (UAD3+), une plate-forme matérielle dotée de 4 Go de mémoire de trace externe pour l’enregistrement des données  et de quatre ports série haute vitesse à 3,25 Gbit/s au protocole Aurora, pour un transfert accéléré des données.

Les nouveaux circuits supportés par cette version 4.2 de l'outil UDE sont les microcontrôleurs de la famille Aurix d’Infineon, les Qorivva MPC57xx de Freescale et la famille des SPC57x de STMicroelectronics, avec une fonction de débogage spécifique pour leurs modules GTM (Generic Timer Module) et HSM (Hardware Security Module). En outre, l’UDE 4.2 supporte le débogage des microcontrôleurs Hercules basés sur un cœur ARM Cortex-R4 de Texas Instruments, notamment les modèles TMS570LS et RM4x, circuits spécifiquement dédiés aux applications à haut niveau de sûreté et conformes aux spécifications CEI 61508 SIL3 et ISO 26262 ASIL-D. Les plates-formes XMC1000 d’Infineon, architecturées autour de cœurs Cortex-M0, sont également supportées.

Sur le même sujet