L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Une plate-forme tout-en-un pour les objets industriels connectés aux réseaux radio cellulaires

Une plate-forme tout-en-un pour les objets industriels connectés aux réseaux radio cellulaires

Publié le 21 septembre 2017 à 10:01 par Pierrick Arlot        Sous-système

Particle

Abaisser le coût et la complexité des déploiements de solutions IoT connectées aux réseaux cellulaires. Telle est ni plus ni moins l’ambition de la société américaine Particle avec sa plate-forme matérielle tout-en-un E Series avec connectivité au nuage et carte SIM intégrées. Architecturée autour d’un microcontrôleur à cœur ARM Cortex-M3 cadencé à 120 MHz et doté de 1 Mo de mémoire flash et de 256 Ko de RAM (le STM32F205RGT6 en l'occurrence), la carte de base affiche des dimensions d’environ 36 x 43 mm et embarque un module radio cellulaire Sara de la firme suisse u-blox pour la connexion à Internet via des infrastructures mobiles 2G et 3G (des variantes compatibles LTE Cat M1/NB1 seront disponibles tout début 2018).

La plate-forme est également dotée d’une mémoire flash externe (pour le stockage de données issues de capteurs par exemple), d’une carte SIM embarquée et soudée au format MFF2 (avec connexion au service d’opérateur de réseau mobile virtuel MVNO de Particle), d’un circuit de gestion intelligente de l’alimentation PMIC (adapté aux piles et batteries) et d’un connecteur d’antenne u.FL. Montable en surface, le module donne accès aux signaux 30x GPIO, 12x CAN, 2x CNA, 13x PWM, 3x UART, 2x SPI, 1x I2S, 2x CAN et 1x USB 2.0. 

Aptes à fonctionner dans une gamme de température comprise entre -20°C et +85°C, tous les modules E Series sont fournis avec des outils de développement, une pile de logiciels de bas niveau open source et l’accès aux services en nuage de Particle. « Près de 80% des nouveaux projets IoT n’arriveront jamais jusqu’au lancement sur le marché et la raison principale en est la complexité d’intégration de l’électronique embarquée avec la connectivité cellulaire, une SIM de couverture mondiale, une plate-forme de messagerie IoT et une solution de gestion à distance, indique Will Hart, directeur général en charge des outils de développement chez Particle. Les cartes de la gamme E-Series ont été justement conçues en gardant en tête ces 80% de projets ratés et représentent un moyen rapide, peu coûteux et quasi sans risque de lancer de nouveaux produits IoT avec connexion cellulaire. »

Créée en 2011, la société Particle, dont les produits seraient aujourd’hui utilisés par plus de 125 000 ingénieurs dans 170 pays, a levé 20 millions de dollars en juillet 2017 lors d’un tour de table mené par Spark Capital et Qualcomm Ventures.

Sur le même sujet