L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > Un projet européen va plancher sur les interfaces homme-machine multimodales pour l’embarqué

Un projet européen va plancher sur les interfaces homme-machine multimodales pour l’embarqué

Publié le 21 janvier 2015 à 12:06 par Pierrick Arlot        Algorithmes Ceva

Logo Fanci

Emmené par la société Ceva, principal fournisseur de cœurs et de plates-formes DSP pour les secteurs de la mobilité, de l'électronique grand public et des réseaux, et focalisé sur les interfaces homme-machine multimodales, le projet de recherche Fanci (Face and body Analysis Natural Computer Interaction) vient de recevoir un financement du programme européen Horizon 2020.

Le projet vise à intégrer plusieurs technologies d’IHM avancées (reconnaissance de visage, détection d’émotions, reconnaissance gestuelle, suivi du regard, etc.) sur une même plate-forme matérielle en vue de faciliter leur intégration au sein de systèmes embarqués, en particulier dans le domaine de l’automobile qui permettra de valider le concept. Les premières démonstrations d’un design de référence ad hoc devraient être présentées au grand public dans un an à l’occasion du CES 2016.

Dans le cadre du projet, Ceva fournira sa plate-forme de vision et d’imagerie Ceva-MM3101 ainsi que des bibliothèques d’algorithmes de vision industrielle pour interfaces homme-machine. Parmi les autres participants au projet Fanci, on compte également l’équipementier automobile Harman, le suisse KeyLemon (spécialiste de la reconnaissance du visage), son compatriote nViso (fournisseur d’outils de mesure et d’analyse des expression faciales émotionnelles), le belge SoftKinetic (passé maître dans les interfaces de reconnaissance gestuelle sans contact), le suédois Tobii Technology (reconnu pour sa technologie de contrôle d'appareils à l'aide de mouvements oculaires) ainsi que l’université italienne de Sienne qui développera la couche applicative et l’API utilisateur.   

Sur le même sujet