L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Un oscilloscope de Keysight se muscle pour accélérer les mesures des ondes millimétriques

Un oscilloscope de Keysight se muscle pour accélérer les mesures des ondes millimétriques

Publié le 08 avril 2020 à 13:08 par François Gauthier        Instrum. générale Keysight

Keysight UXR 5G

Le fournisseur d’instruments de test et mesure Keysight a décidé d’élargir le champ d’application de ses oscilloscopes de la famille UXR avec le modèle UXR0051AP Infiniium, doté d’une analyse large bande jusqu'à 110 GHz avec une bande passante d’entrée de 5 GHz. L’instrument est conçu spécifiquement pour les ingénieurs qui travaillent sur des communications en ondes millimétriques utilisées par les satellites et les radars. Une alternative économique à l’utilisation, par les ingénieurs RF qui travaillent dans le domaine fréquentiel, d'analyseurs de spectre balayés ou en temps réel, des appareils beaucoup plus onéreux.

L’instrument est notamment capable d’analyser les liaisons de communication 5G NR en ondes millimétriques en mode Mimo 1 x 1 ou 2 x 2. L’amplitude de vecteur d'erreur (EVM, error vector magnitude) est très faible, de 0,2% à 0,9%, pour les signaux de bande passante de 200 MHz à 5 GHz, et ce même à -40 dBm de puissance d'entrée et à la fréquence de 67 GHz. La mise en œuvre d’un oscilloscope pour analyser ce type de signal, via la connexion directe d’antennes réseau 5G à commande de phase, sans recours à un amplificateur ou à des filtres externes, permet ainsi de réduire les temps de mesure de quelques heures à quelques minutes.

Une des originalités de l’appareil est d’utiliser un filtre passe-bande coulissant, afin que les utilisateurs ne payent que ce dont ils ont besoin, car ils n'utilisent presque jamais la totalité de la bande passante disponible. La bande passante standard est de 40 MHz avec des options jusqu’à 160 MHz (pour la 5G NR, option UXR0000-601) ou 2,16 GHz (pour le Wi-Fi 802.11ay, option UXR0000-602).

Côté caractéristiques, l’UXR0051AP affiche -158 dBm/Hz de niveau de bruit moyen (DANL, Displayed Average Noise Level ) de 28 GHz à 85 GHz, ce qui permet des mesures de l'amplitude du vecteur d'erreur d’un récepteur sur des signaux à large bande à faible puissance. L’appareil permet en outre la mise à niveau instantanée vers deux canaux à phase cohérente configurables indépendamment (dont l’un est activé en option par voie logicielle) pour une prise en charge plus facile des mesures Mimo (Multiple Input Multiple Output).

En entrée, l’oscilloscope est doté d’un convertisseur analogique-numérique 10 bits avec en sortie des données I/Q sur 16 bits (conversion DDC, Digital Down Conversion) afin d’assurer une grande précision de mesure des ondes millimétriques.

En ce qui concerne le taux d’échantillonnage, l’appareil procure de 3 200 Méch./s à 256 Géch./s.

 

Sur le même sujet