L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Un microcontrôleur à cœur Arm Cortex-M4F de Maxim affiche une éco-efficacité record de 40 µW/MHz

Un microcontrôleur à cœur Arm Cortex-M4F de Maxim affiche une éco-efficacité record de 40 µW/MHz

Publié le 24 juin 2020 à 10:52 par François Gauthier        Composant  Maxim

Maxim MAX32670

Destiné au marché des capteurs IoT industriels ou médicaux fonctionnant sur pile ou batterie, le microcontrôleur 32 bits MAX32670 de Maxim Integrated à cœur Arm Cortex-M4 avec unité à virgule flottante (FPU) affche une éco-efficacité en mode actif de seulement 40 µW/MHz. La puce exécute les commandes provenant de la mémoire flash en consommant, selon Maxim, 40% de moins que la solution industrielle concurrente la plus proche pour une empreinte physique du circuit 50% inférieure à son compétiteur le plus proche.

Ce microcontrôleur protège aussi toute la mémoire embarquée, tant sur la flash de 384 Ko que sur la SRam de 128 Ko à 160 Ko, avec un mécanisme de correction ECC (correction à code d'erreur) capable d’assurer une haute fiabilité aux équipements conçus autour de cette architecture. Serait ainsi assurée la protection contre le bombardement de particules à haute énergie et autres phénomènes environnementaux qui peuvent provoquer des erreurs mémoire et des inversions de bit en cours de fonctionnement, notamment avec des nœuds technologiques inférieurs à la barre des 40 nm.

Avec l'ECC, les erreurs d'un seul bit sont détectées et corrigées par le matériel lui-même, évitant de fait la majorité des erreurs d’inversion de bit, susceptibles de compromettre une application. Parallèlement un amorçage sécurisé (le boot) et un bloc matériel de chiffrement renforcent la fiabilité de l’ensemble.

Le circuit est d’ores et déjà disponible. Il est proposé dans des boîtiers WLP ultraminiatures de 1,8 x 2,6 mm ou en boîtier TQFN de 5 x 5 mm.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux microcontrôleurs : Embedded-MCU

Sur le même sujet