L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Un bouton-poussoir qui se connecte directement au cloud via la technologie LTE-M

Un bouton-poussoir qui se connecte directement au cloud via la technologie LTE-M

Publié le 26 janvier 2018 à 09:53 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine Sequans

Sercomm

A l’occasion du dernier CES, la société française Sequans et l’équipementier télécoms taïwanais Sercomm ont dévoilé un bouton-poussoir qui se distingue par sa capacité à se connecter directement à Internet via la technologie radio longue portée et basse consommation LTE-M. Présenté comme une solution IoT simplissime, il peut être programmé pour lancer des tâches en un clic telles que la commande de produits ou de fournitures, le déclenchement d’alertes automatiques ou la réservation d'activités de maintenance non régulières.

Selon Sequans, le bouton LTE IoT de Sercomm, qui peut fonctionner dès sa sortie du carton d’emballage, dispose d’une connectivité LTE-M sécurisée, toujours active et ubiquitaire (dès lors évidemment qu’un réseau LTE-M est déployé au niveau national) et évite notamment les configurations Wi-Fi parfois complexes. Aux dimensions de 65 x 65 x 25 mm, le produit, programmable pour réagir sur une pression, deux pressions ou sur une pression prolongée, émet ses signaux vers le cloud via l’infrastructure LTE Cat-M1 qui, en conséquence, pousse des notifications vers des téléphones mobiles en fonction des ordres préprogrammés. Cette simplicité transactionnelle pour l’utilisateur se double, pour une entreprise de services IoT, d’une capacité à mieux appréhender le comportement d’un consommateur et à améliorer le fidélisation de la clientèle, ajoute Sequans.

D’un point de vue technique le bouton LTE IoT de Sercomm repose sur le circuit Monarch compatible LTE-M et NB-IoT de la société de semi-conducteurs française. Monarch se distingue, selon son concepteur, par son haut niveau d’intégration (avec le traitement bande de base, le sous-système RF, la mémoire RAM et la gestion d’alimentation sur une seule puce présentée en boîtier de 6,5 x 8,5 mm) et par sa capacité à supporter des transmissions LTE bande étroite conformément aux volets LTE Cat-M1 (LTE-M) et LTE Cat-NB1 (NB-IoT). L’objectif étant de répondre aux applications M2M et IoT qui se satisfont d’un faible débit de données mais qui exigent ultrafaible consommation et coût réduit (comptage d’énergie, capteurs industriels, suivi d’actifs, contrôleurs pour ville intelligente, dispositifs portés sur soi, etc.).

Le circuit Monarch, qui a d’ores et déjà été certifié par les opérateurs américains AT&T et Verizon, implémente aussi une technologie de filtrage RF programmable qui permet de concevoir un design unique utilisable partout dans le monde grâce à sa capacité à supporter n’importe quelle bande LTE. Sa faible consommation (1 µA) devrait assurer une autonomie d’environ trois ans au bouton-poussoir IoT LTE de Sercomm.

Signalons par ailleurs que Sercomm fait partie des premiers sociétés à fournir des « objets » validés pour une utilisation sur les expérimentations LTE-M que mène Orange en France avant un déploiement commercial prévu cette année (lire notre article ici). On peut raisonnablement supposer que le bouton-poussoir de Sercomm pourra être utilisé à terme dans l’Hexagone…

Sur le même sujet