L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > u-blox met le circuit de positionnement par satellites à la portée des produits à ultrabasse consommation

u-blox met le circuit de positionnement par satellites à la portée des produits à ultrabasse consommation

Publié le 05 novembre 2020 à 12:13 par Pierrick Arlot        Composant  u-blox

u-blox - M10

Sous la référence M10, la société suisse u-blox lance aujourd’hui la dernière génération en date de sa plate-forme de positionnement par satellites GNSS conçue pour les applications de géolocalisation à ultrabasse consommation et hautes performances, telles que les montres de sport et les traceurs d’actifs ou de bétail qui nécessitent à la fois des formats réduits et une très longue autonomie. Concrètement, la plate-forme M10 sera proposée sous la forme d’un circuit intégré en boîtier QFN de 4 x 4 mm (UBX-M10050-KB) ou d’un module (MAX-M10S) de 9,7 x 10,1 x 2,5 mm (sans antenne) dont l’entrée en production est prévue dans le courant du troisième trimestre 2001.

Par rapport à la génération précédente M8 de produits GNSS de la firme helvète, lancée il y a cinq ans, la firme helvète annonce une réduction de 75% de la consommation (inférieure désormais à 15 mW), valeur qui peut être encore abaissée avec la mise en œuvre d’un mode dit « Super-E » pour des fréquences plus faibles de mise à jour de la position.

La plate-forme M10 peut en outre suivre jusqu'à quatre constellations de satellites GNSS simultanément (contre trois pour la génération précédente) pour fournir des données de positionnement, même dans des environnements difficiles tels que les canyons urbains profonds. Et ce avec une précision en statique comprise entre 1,5 m et 2 m selon les informations fournies par u-blox (cette précision est donnée entre 2 m et 2,5 m pour la plate-forme M8 sous des conditions similaires).

Avec la génération M10, la firme suisse a par ailleurs mis en œuvre une technologie dite « Super-S » dont l’objectif est d’optimiser la consommation et la précision de positionnement en présence de faibles signaux satellite et/ou d’antennes de petites dimensions. Cette technologie combine à la fois une grande sensibilité RF (de 3 dB plus élevée qu’avec la génération M8), un mécanisme de compensation reposant sur une navigation à l’estime et un procédé rapide de calcul d’une première position après démarrage à froid (TTFF, Time-To-First-Fix). Des tests auraient ainsi montré une amélioration supérieure à 25% de la précision du positionnement grâce à la mise en œuvre de ce mode Super-S dans des conditions de réception difficiles.

Selon u-blox, l’ensemble des technologies intégrées dans la plate-forme M10 permettent de garantir un niveau élevé de confiance dans la position « calculée » par rapport à la position « réelle », une donnée importante dans des domaines comme la navigation de robots ou de drones qui doivent rester à l’intérieur ou au dehors de certaines zones bien précises. « Dans le domaine de la géolocalisation émerge aujourd’hui une nouvelle expression qui est le "niveau de protection" (Protection Level) par rapport à la position réelle, indique Bernd Heidtmann, directeur produits pour l’activité Positionnement d’u-blox. Connaître avec précision la marge d’erreur permet de concevoir des applications capables de se comporter en conséquence. La plate-forme M10 donne en temps réel l’erreur par rapport à la position réelle avec un niveau de confiance de 95%. »

Enfin la plate-forme M10 bénéficie de l'expérience d'u-blox dans la mise au point de récepteurs GNSS robustes et intègre des techniques éprouvés de détection de signaux usurpés par l'analyse de données GNSS brutes, des procédés de détection de brouillage et des filtres visant à atténuer les effets des interférences RF in-band.

Sur le même sujet