L'embarqué > Marchés > Perspective > Tiré par les lidars et les radars, le marché des capteurs pour l’automobile va doubler en six ans

Tiré par les lidars et les radars, le marché des capteurs pour l’automobile va doubler en six ans

Publié le 04 septembre 2017 à 11:08 par François Gauthier        Perspective

Yole lidar

Selon une étude de la société française Yole Développement, le marché mondial des capteurs pour le domaine automobile pourrait atteindre 23 milliards de dollars en 2022, un chiffre multiplié par plus de deux en six ans (selon Yole, ce marché s’est établi en 2016 à 11 M$). A l’origine de cette forte progression, on trouve les travaux menés par la totalité des grands constructeurs et équipementiers automobiles dans le monde pour développer, mettre au point et intégrer des fonctions d’assistance évoluée à la conduite qui in fine conduiront à la voiture autonome.

Dans ce cadre, ce sont les capteurs de détection et d’analyse de l’environnement immédiat d’un véhicule qui se taillent la part du lion à l'instar des caméras embarquées, des lidars et des radars. Tandis qu’en parallèle, la montée en puissance des véhicules électriques dynamise la marché des capteurs de surveillance et de gestion des batteries (mesure de la température, du courant…).

Ainsi, selon Yole, en dépit d’une croissance du marché automobile estimée à 3% par an en moyenne dans les prochaines années, le taux moyen annuel de croissance du marché des capteurs pour l’automobile atteindrait 8% en volume et 14% en valeur. Des chiffres qui s’expliquent par le haut degré de technicité des capteurs de détection qui portent ce secteur, caméras, radars et lidars, et pour lesquels le marché se monterait en 2022 à respectivement 7,7 M$, 6,2 M$ et 1,4 M$ (soit au total 18,3 M$). Le lidar étant le plus dynamique des trois puisqu’en 2017 il s’est établi selon Yole à 300 millions de dollars et atteindrait en 2027 4,4 M$, soit une multiplication par un facteur 15 en dix ans.

Quant au marché plus classique des capteurs Mems de mesure de température ou de pression, de contrôle automatique de pression (TPMS), des capteurs magnétiques, des capteurs de mesure chimique… ils complètent le tableau à hauteur de 4,7 M$. Cependant, ajoute Yole, la vitesse à laquelle le marché des véhicules électriques va progresser pourrait influencer cette prévision, notamment en ce qui concerne les capteurs de pression et les capteurs magnétiques utilisés pour le suivi et la gestion des batteries automobiles.

 

 

 

 

Sur le même sujet