L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Teledyne LeCroy et Anritsu s'associent pour délivrer un système de test optimisé pour le PCI Express 4.0

Teledyne LeCroy et Anritsu s'associent pour délivrer un système de test optimisé pour le PCI Express 4.0

Publié le 11 octobre 2017 à 17:57 par François Gauthier        Outil de test Anritsu

Lecroy + Anritsu

[MAJ] Les fabricants d’instruments de mesure Teledyne LeCroy et Anritsu ont annoncé un partenariat technologique destiné à fournir une solution de test pour l'interface série haute vitesse de dernière génération PCI Express 4.0. Celle-ci repose sur l'association, dans un banc de test, de l’analyseur de la qualité des signaux numériques MP1900A BERT (Bit Error Rate) d’Anritsu et de l’oscilloscope LabMaster 10Zi-A et du logiciel QPHY-PCIe4-Tx-Rx de Teledyne LeCroy. L'ensemble permet de réaliser des tests automatiques de conformité de l’émetteur et du récepteur ainsi que la vérification de l’égalisation des liens PCI Express.

La solution proposée peut fonctionner, selon les deux partenaires, jusqu'à des débits de 32 Gbit/s, ce qui la rend apte d'ores et déjà pour les tests du PCI Express 5.0, en cours de finalisation, puisque l'objectif affiché du PCI-SIG est de porter à l'horizon 2019 la vitesse de ce bus à 32 gigatransferts par seconde par lien unidirectionnel (contre 16 GT/s pour le PCIe 4.0). Et comme qui peut le plus peut le moins, le sytème de test est conçu pour prendre également en charge les tests des émetteurs/récepteurs du PCI Express 3.0.

Dans cet ensemble, rappelons que l’oscilloscope LabMaster 10-25Zi-A offre une bande passante d'entrée analogique de 25 GHz adaptée aux contraintes des spécifications édictées par le PCI-SIG pour le test des émetteurs PCIe Gen4 et l’étalonnage du test des récepteurs. Associé à cet instrument, le logiciel QPHY-PCIe4-Tx-Rx autorise l’automatisation et le contrôle des tests d’égalisation de l’émetteur, du récepteur et du couplage PCIe Gen4 conjointement avec l’Anritsu MP1900A. De plus, via ce logiciel, le décodage du PCI Express s'accompagne d’annotations de la forme d’onde et de fonctions d’analyse graphiques, avec l'affichage du diagramme de l'œil et de la gigue d'un signal (jitter). 

Quant à l'instrument MP1900A d'Anritsu (photo ci-contre), qui est un analyseur à haute vitesse de taux d'erreurs sur une transmission (BERT, Bit Error Rate), il s'accomode de débits compris entre 2,4 et 32,1 Gbit/s. Il est capable de mener des analyses précises de liens PCI Express ainsi que du statut du lien (analyse LTSSM, Link Training and Status State Machine). Pour ce faire, il combine notamment un générateur de suites de motifs impulsionnels (PPG, pulse-pattern generator) avec une fonction d'accentuation intégrée (10-tap emphasis), un détecteur d'erreur en entrée de haute sensibilité (ED, Error Detector) avec système de récupération des signaux d'horloge, ainsi qu'un système d'égalisation linéaire des liens sur 12 bits (CTLE, Continuous Time Linear Equalization). Des caractéristiques qui, selon la société, autorisent l'appareil à la conduite de tests de gigue (jtter) et de tolérance aux bruits sur le PCI Express.

Sur le même sujet