L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Tektronix apporte un séquenceur de formes d’onde à un générateur de fonctions arbitraires

Tektronix apporte un séquenceur de formes d’onde à un générateur de fonctions arbitraires

Publié le 30 octobre 2018 à 11:55 par François Gauthier        Instrum. générale Tektronix

Tektronix AFG 3100

Tektronix propose avec l’AFG 3100, une nouvelle génération de générateur de fonctions arbitraires, un type d’appareil qui, selon la société, n’a pas évolué au même rythme que d’autres instruments traditionnels de test et mesure comme les oscilloscopes. Devenant même, selon le fournisseur de systèmes de test et mesure, un frein pour la productivité des ingénieurs.

De conception entièrement nouvelle, l'AFG31000 intègre en particulier un séquenceur de formes d’onde pour la création de signaux longs et précis, ce qui transforme l’appareil en un générateur de formes d’onde arbitraires, plus économique qu’un générateur arbitraire stricto sensu. La fonction offre une mémoire de formes d'onde de 16 Mpoints par voie, que l’on peut segmenter sur 256 entrées. Comparée aux “vrais” générateurs de signaux arbitraires, la série AFG31000 propose ainsi, selon Tektronix, une alternative abordable aux utilisateurs qui ont besoin de signaux longs et non répétitifs ou de multiples signaux avec une synchronisation complexe.

Pour ces travaux, directement sur l’écran, l'utilisateur peut glisser et déposer plusieurs formes d'onde dans le séquenceur et définir leur mode de sortie, ou utiliser l’outil ArbBuilder pour créer et éditer des formes d'onde arbitraires sur l'instrument, sans avoir besoin de les créer sur un PC.

L’appareil intègre en outre un écran couleur tactile capacitif de grande taille (9 pouces, 800 x 400 pixels) grâce auquel l'utilisateur peut voir tous les paramètres associés sur un seul écran dans une arborescence de menus peu profonde. Au-delà, la fonction brevetée InstaView surveille et affiche le signal réel au niveau du système sous test, directement sur l’écran du générateur, sans avoir besoin de câbles ou d'instruments supplémentaires. La forme d'onde affichée à l'écran réagit ici instantanément aux changements de fréquence, d'amplitude, de forme, ainsi qu'à l'impédance du DUT. Ce qui apporte un gain de temps et une confiance accrue dans l’exécution des tests car il y a cohérence entre la forme d'onde définie sur le générateur et le signal sur le périphérique testé, évitant les risques associés à une inadaptation d’impédance.

Quant aux utilisateurs qui souhaitent répliquer les signaux capturés par un oscilloscope, ils peuvent les enregistrer sous forme de fichiers (au format .csv) et utiliser ArbBuilder pour les charger directement dans le générateur.

Les appareils AFG31000 sont disponibles dans des configurations à 1 ou 2 canaux et procurent une résolution verticale de 14 bits avec une performance de taux d'échantillonnage de 250 Méch./s, 1 Géch./s ou 2 Géch./s. Les bandes passantes disponibles sont de 25, 50, 100, 150 ou 200 MHz, et la plage d'amplitude de sortie est comprise entre 1 mV et 10 V pour des charges de 50 Ω.

Sur le même sujet