L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Technologies spatiales : la spécification CompactPCI Serial for Space a été ratifiée

Technologies spatiales : la spécification CompactPCI Serial for Space a été ratifiée

Publié le 04 septembre 2017 à 11:07 par Pierrick Arlot        Architecture

OneWeb

Créateur de standards ouverts pour cartes, modules processeurs ou architectures en châssis mis en œuvre sur les marchés de l’industriel, de la Défense, de l’aérospatial, des télécommunications, du médical ou du test et de la mesure, le comité PICMG a ratifié en août la spécification cPCI Serial Space. Il s’agit d’une version durcie du standard CompactPCI Serial qui vise à répondre aux exigences environnementales extrêmes de l’espace extraatmosphérique.

La progression du marché de l’espace, avec des lancements de plus en plus fréquents de nouveaux satellites, oblige en effet les fournisseurs de sous-systèmes et de calculateurs embarqués à s’appuyer sur des bases technologiques du commerce pour des questions de coût. A la condition toutefois qu’elles répondent à des normes strictes et acceptées par tous les acteurs du domaine. D’où la nécessité d’adapter le CompactPCI Serial aux contraintes propres au spatial alors que, jusqu’à présent, seules les architectures au standard VPX du comité Vita et les approches totalement personnalisées étaient les seules solutions envisageables. (Lire les détails dans notre article ici.)

Dans la pratique, la spécification CompactPCI Serial Space, estampillée CPCI-S.1 R1.0, cible les plates-formes système et les contrôleurs de charge utile embarquées dans les satellites ainsi que les systèmes de contrôle/commande et les stations sol déployés sur Terre. Les produits cPCI Serial Space et leurs homologues CompactPCI Serial « classiques » peuvent par ailleurs être associés pour développer des systèmes de test et de simulation, précise le comité PICMG.

A noter que la spécification CompactPCI Serial Space a été retenue par le programme OneWeb dont l’ambition est de lancer d’ici 2022 une constellation de plus de 600 microsatellites en orbite basse afin d’assurer un accès Internet large bande bas coût aux zones rurales et aux régions sous-développées. C’est une co-entreprise détenue par OneWeb et Airbus Defence & Space qui a la mission de concevoir et de fabriquer les satellites qui pèseront moins de 150 kg et seront placés sur une orbite terrestre basse à partir de 2018. C’est d’ailleurs sous l'impulsion d’Airbus que l’organisme PICMG avait lancé les activités du groupe de travail destinées à étendre les spécifications CompactPCI Serial vers les applications spatiales, groupe de travail mené par l’allemand Men Mikro Elektronik.

Sur le même sujet