L'embarqué > Marchés > Conjoncture > SystemX lance un projet de R&D sur des cockpits intelligents qui interagissent avec l’opérateur

SystemX lance un projet de R&D sur des cockpits intelligents qui interagissent avec l’opérateur

Publié le 19 octobre 2020 à 12:30 par François Gauthier        Conjoncture

SystemX cockpit

Dans le cadre du programme IA2 (Intelligence artificielle et ingénierie augmentée), l’Institut de recherche technologique (IRT) SystemX lance le projet CAB, pour Cockpit et Assistant Bidirectionnel, qui a pour objectif d’améliorer la coopération homme-machine. Ce projet vise à développer un démonstrateur de cockpit intelligent, intégrant un assistant virtuel bidirectionnel et multimodal pour accompagner l’opérateur dans ses prises de décision.

Ce projet de R&D collaboratif d’une durée de 48 mois réunit quatre industriels, Dassault Aviation, Orange, RTE et SNCF, autour de cas d’usage concrets. Il vise notamment à définir et évaluer un cockpit intelligent intégrant un agent virtuel qui augmentera en temps réel les capacités de prise de décision de l’opérateur face à des situations complexes et/ou atypiques.

Ces travaux de recherche articulant les domaines de l’intelligence artificielle (IA) et des interfaces homme-machine sont, selon les promoteurs du projet, inédits et répondent à une demande croissante de la part des opérateurs de systèmes critiques ou de réseaux sensibles. Parmi les principaux verrous scientifiques à lever, SystemX cite la représentation et le développement de modèles de connaissances, l’apprentissage bidirectionnel de l’opérateur et de l’IA, la caractérisation et la compréhension d’une situation complexe par l’assistant virtuel et la pertinence de l’analyse, la personnalisation des recommandations à la situation et au niveau d’expertise de l’opérateur, l’explicabilité des recommandations faites par l’assistant virtuel ou encore l’acceptabilité par l'humain.

Sera également étudiée dans ce projet la notion de multimodalité, pour comprendre avec lesquels des sens des opérateurs il est le plus pertinent de faire interagir l’assistant bidirectionnel : interactions visuelles, messages vocaux, écrans tactiles ou combinés, ou encore surveillance de l’opérateur (eye tracking, données biométriques, etc.).

 

Sur le même sujet