L'embarqué > Marchés > Rachat > Surprise dans le monde de la CAO : Siemens rachète Mentor Graphics pour 4,5 Md$

Surprise dans le monde de la CAO : Siemens rachète Mentor Graphics pour 4,5 Md$

Publié le 14 novembre 2016 à 12:58 par François Gauthier        Rachat Mentor

Mentro Siemens

L’américain Mentor Graphics (5 700 employés, 1,2 milliard de dollars de chiffre d’affaires), numéro trois mondial des outils de CAO électronique derrière ses compatriotes Synopsys et Cadence, a officialisé son rachat par l’allemand Siemens pour un montant affiché de 4,5 milliards de dollars (un montant qui valorise les actions de Mentor à 21% au-dessus de leur dernier cours de bourse, soit à 37,25 dollars l’action). Depuis quelques années, la société a suscité à plusieurs reprises la convoitise de groupes d’investisseurs, dont Carl Icahn qui dispose de quelques sièges au conseil d’administration, sans que jamais ces opérations n’aboutissent. Finalement, c’est un rachat d’entreprise, stratégique pour Siemens, qui signe la fin de l’indépendance de Mentor Graphics.

En réalisant cette acquisition d’envergure qui devrait être finalisée d'ici à la fin juin 2017, Siemens se dote de compétences fortes dans le domaine du logiciel, des applications automobiles et des outils de gestion de production. Une stratégie qui va dans le sens du plan “Vision 2020” du géant germanique visant à rattraper son retard en termes d’ingénieurs logiciels (seulement 5% de son effectif estimé à environ 350 000 personnes dans le monde) et de manière plus large à étendre son implication dans le monde du numérique et de l'Internet des objets.

Car l'une des particularités de Mentor par rapport à ses concurrents a été de s’intéresser depuis longtemps à d’autres domaines que la CAO. L'Américain s'est ainsi penché sur le secteur des logiciels embarqués avec une succession d’acquisitions dont le point de départ, dès1995, fut le rachat de Microtec Research, à l'époque l'un des principaux éditeurs de systèmes d’exploitation temps réel avec VRTX. Sont ensuite tombés dans l'escarcelle de Mentor Graphics Accelerated Technology, éditeur de l'OS temps réel Nucleus (2002), Project Technology (2004), Embedded Alley (2009), CodeSourcery (2010) et les activités automobiles de MontaVista (2013), ces dernières sociétés ayant apporté à l'Américain une expertise Android/Linux et ouvert à Mentor les portes du monde open source.

En parallèle, Mentor s’est doté d’un portefeuille de solutions logicielles pour le monde automobile, qui pèse plus de 15% de son chiffre d’affaires (pour un taux de croissance annuel moyen de 8,6% depuis 2008, supérieur au taux de croissance de la société dans son ensemble, de l’ordre de 7%). Ici l'histoire de la firme amércaine a été marquée par deux acquisitions majeures, celle de l’allemand Harness Software en 2000, fournisseur d’une technologie de conception de réseaux de câblage dans les automobiles (et les avions) et celle du suédois Volcano Communications Technologies en 2005, spécialiste en outils de conception de réseaux de communication embarqués dans les voitures (CAN, LIN, FlexRay…). Acquisitions suivies du rachat plus récent du suédois Mecel, filiale de Delphi Automotive, éditeur de la suite de développement logiciel Picea, compatible Autosar. Cette palette d’outils est aussi à mettre en relation avec l’implication de Mentor au sein des grands mouvements de standardisation dans l’automobile comme Autosar ou Genivi.

C’est bien évidemment cette double compétence chez Mentor qui intéresse de près Siemens. Reste à savoir quel sera le destin des technologies de CAO de circuits et de cartes électroniques de Mentor (outils de conception, de placement-routage, de systèmes de test…) qui a priori semblent plus éloignées des préoccupations de Siemens, et qui pourraient à terme être remises sur le marché. Sachant que le groupe allemand se dit capable à terme de proposer une plate-forme intégrée unique de conception qui prendra en compte l’ensemble des paramètres (mécanique, thermique, électrique, électronique, logiciels embarqués). Quoi qu'il en soit, Mentor Graphics sera intégré dans l’activité Gestion du cycle de vie des produits PLM (Product Lifecycle Management) de la division DF (Digital Factory) de Siemens.

Sur le même sujet