L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > ST bâtit des modules Click de commande moteur pour l'écosystème MikroElectronika

ST bâtit des modules Click de commande moteur pour l'écosystème MikroElectronika

Publié le 14 octobre 2019 à 12:14 par François Gauthier        Sous-système STMicroelectronics

ST bâtit des modules Click de commande moteur pour l'écosystème MikroElectronika

En développant des modules au format Click bien connu des concepteurs qui travaillent sur des plates-formes dotées d’une interface mikroBus (inventée par MikroElectronika), STMicroelectronics étend les possibilités d’utilisation de ses circuits de pilotage de moteur basse tension STSPIN au-delà de ses propres plates-formes fondées sur des microcontrôleurs STM32. En d’autres termes, et plus précisément, ST ouvre la voie à l’ajout de ses pilotes de moteur au vaste écosystème des développeurs d’applications sur les cartes Fusion for Arm de MikroElektronika, lancées en mai de cette année, ou tout autre carte équipée de la connectique MikroBus. Les cartes de prototypage Fusion for Arm de MikroElektronika sont capables d’accueillir des microcontrôleurs à coeur Arm Cortex-M0, M3, M4 et M7 à architecture Armv8.

Les circuits intégrés STSPIN de ST visent à simplifier la commande de moteur en intégrant les fonctions de contrôle avancées, un étage de sortie protégé et des fonctions de sécurité intégrées (protection non dissipative contre les surintensités notamment). Installés sur des modules Click, ces pilotes de moteur sont prêts à être utilisés directement sans avoir à réaliser des efforts de configuration matérielle. Au-delà, ST enrichit la bibliothèque logicielle MikroSDK via des exemples de code écrits en collaboration avec MikroElektronika, un des ses partenaires agréés.

STMicroelectronics a ainsi mis au point quatre cartes dextension Click qui viennent s'ajouter aux quelque 700 références de modules Click disponibles à ce jour dans le monde.

La STSPIN220 intègre le circuit STSPIN220, un pilote de moteur pas-à-pas 10 V doté d’une résolution de 256 micropas. Livré dans un boîtier QFN de 3 x 3 mm, il offre un courant de veille très bas à 10 nA (valeur typique) et peut fournir jusqu'à 1,3 A pour piloter un moteur via une commande de courant PWM.

La carte Click STSPIN820, quant à elle, fonctionne avec le pilote de moteur pas-à-pas STSPIN820 pour les applications à tension d’entrée de 7 V à 45 V, avec une résolution de 256 micropas et une puissance de 1,5 A dans un boîtier QFN de 4 x 4 mm.

De son côté la carte Click STSPIN250 est équipée du circuit STSPIN250 de 3 x 3 mm, le plus petit pilote de moteur à balais à courant continu haute intensité du marché, selon STMicroelectronics. Adapté aux tensions de moteur comprises entre 1,8 V et 10 V, le circuit est capable de fournir des ponts en H (H-bridge) à résistances actives allant de 2,6 A à 0,2 Ω, avec un courant de veille extrêmement faible de 10 nA (valeur typique).

Enfin, la carte Click STSPIN233 est destinée aux entraînements de moteur à courant continu sans balai (BLDC) avec le circuit STSPIN233 de 3 x 3 mm, qui contient trois demi-ponts avec entrée indépendante et prend en charge une détection à 3 dérivations. Prêt à fonctionner avec un moteur aux tensions d'alimentation comprises entre 1,8 V et 10 V, le STSPIN233 a un courant de veille très bas de 10 nA (valeur typique).

Sur le même sujet