L'embarqué > Marchés > Rachat > Sony met la main sur le spécialiste belge des interfaces utilisateur gestuelles SoftKinetic

Sony met la main sur le spécialiste belge des interfaces utilisateur gestuelles SoftKinetic

Publié le 09 octobre 2015 à 11:23 par Pierrick Arlot        Rachat

SoftKinetic
Acteur bien connu du domaine des interfaces de contrôle/commande gestuelles pour téléviseurs, ordinateurs personnels et consoles de jeux vidéo, la société belge SoftKinetic Systems est désormais une filiale à 100% de Sony. La technologie de détection et de reproduction de mouvements 3D par mesure des « temps de vol » de SoftKinetic avait été retenue par le constructeur japonais pour certains jeux vidéo disponibles sur la PS4. Cette technologie, rappelons-le, permet de mesurer le temps mis par la lumière pour quitter la source lumineuse et revenir sur le capteur d’image après s’être réfléchie sur un objet.
 
Sony compte combiner l’expertise de SoftKinetic avec ses propres technologies afin de développer une future génération de solutions et de détecteurs de mouvements pour le domaine de l’imagerie mais pas seulement… Depuis l’année dernière, la société belge avait ainsi montré des velléités d’attaquer le marché de l’automobile. Elle s’était notamment associé à son compatriote Melexis pour lancer ce que les deux firmes avaient présenté comme le premier capteur optique 3D à mesure de temps de vol spécifiquement conçu pour les marchés de l’info-divertissement et de la sécurité embarquées dans les véhicules. SoftKinetic est également partie prenante du projet européen Fanci qui vise à intégrer plusieurs technologies d’IHM avancées (reconnaissance de visage, détection d’émotions, reconnaissance gestuelle, suivi du regard, etc.) sur une même plate-forme matérielle en vue de faciliter leur intégration au sein de systèmes embarqués, en particulier dans le domaine de l’automobile.
 
Créé en 2007 et doté de bureaux à Bruxelles et Sunnyvale (Californie), SoftKinetic, qui avait acquis en 2011 son compatriote Optrima, spécialisé dans les détecteurs et caméras 3D, compte un effectif de 77 personnes. 

Sur le même sujet