L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Software AG améliore la prise en charge des technologies LPWAN par sa plate-forme IoT Cumulocity

Software AG améliore la prise en charge des technologies LPWAN par sa plate-forme IoT Cumulocity

Publié le 22 mars 2018 à 13:02 par Pierrick Arlot        Plate-forme

Cumulocity IoT

Présent sur le salon IoT World 2018, qui se tient à Paris les 21 et 22 mars, l’éditeur informatique Software AG a mis l’accent sur la version la plus récente (la version 9) de sa plate-forme Cumulocity IoT, conçue pour la gestion de la connectivité et le déploiement d’applications sur les marchés des communications M2M et de l’Internet des objets. Cette plate-forme est tombée dans l’escarcelle de la société allemande à l’occasion du rachat de son compatriote Cumulocity en 2017.

Bâtie sur une architecture distribuée évoluée avec des capacités de traitement en périphérie de réseaux IoT (edge processing), la version 9 de Cumulocity IoT apporte notamment une autonomie opérationnelle améliorée aux équipements et objets connectés, des capacités de de traitement évolué des données en local, une réduction des flux de données et une amélioration du temps de réponse, précise Software AG. Les utilisateurs peuvent en outre utiliser les mêmes tableaux de bord, les mêmes modèles analytiques et les mêmes applications, que les traitements se fassent en périphérie ou dans le nuage, avec en corollaire des gains en bande passante, une diminution des coûts et une réduction des problèmes de sécurité, assure l’éditeur.

En bordure de réseau, Cumulocity IoT s’est vu notamment étoffé par des connexions rapides et sécurisées aux bus de terrain industriels, par des filtres de transfert de données, par une gestion de la distribution de l’analytique et par une gestion centralisée de la plate-forme au niveau des traitements en périphérie. « Nos nouvelles fonctionnalités de traitement en périphérie amènent la puissance de calcul à un niveau plus proche des applications utilisateur, indique Bernd Gross, senior vice-président, IoT et Cloud, chez Software AG. Ainsi, il n’est plus nécessaire que les équipements soient constamment connectés à une infrastructure cloud centralisée pour récupérer des instructions et envoyer leurs données à des fins d’analyse ; ils peuvent accomplir ces tâches de manière autonome. Nous assistons de fait à l’émergence d’engins autonomes, tels que les voitures sans chauffeur, les drones et autres périphériques IoT, qui poussent à l’externalisation des services cloud vers la périphérie des réseaux. Cette possibilité étant de plus en plus concrète, les entreprises ont besoin d’agréger les données collectées en périphérie pour l’analyse en temps réel et la production d’informations pertinentes. »

Cumulocity IoT R9 se distingue aussi par un SDK ouvert pour le développement de microservices, la prise en charge industrielle du cycle de vie des microservices et du DevOps, la possibilité pour des tiers de proposer à leurs clients des plates-formes IoT en marque blanche ou sans marque, et l’intégration sans couture et plug and play d’équipements ou d’objets connectés à des réseaux longue portée et basse consommation LPWAN, en particulier ceux compatibles avec les technologies LwM2M, NB-IoT et LoRa.

Sur le même sujet