L'embarqué > Marchés > Rachat > Semi-conducteurs : Marvell s’offre Inphi pour 10 Md$ afin de s'imposer dans les data centers et les réseaux 5G

Semi-conducteurs : Marvell s’offre Inphi pour 10 Md$ afin de s'imposer dans les data centers et les réseaux 5G

Publié le 30 octobre 2020 à 11:57 par Pierrick Arlot        Rachat Marvell

Marvell-Inphi

En cet automne 2020, les annonces de rachats à plusieurs dizaines de milliards de dollars se succèdent dans le domaine des semi-conducteurs. Après Nvidia, qui souhaite mettre la main sur Arm pour la somme coquette de 40 milliards de dollars, et AMD, qui veut gober Xilinx en mettant sur la table 35 milliards de dollars, c’est au tour de la société Marvell, connue pour ses processeurs et circuits de communication large bande pour infrastructures télécoms et réseaux, de défrayer la chronique.

La firme de semi-conducteurs annonce l’acquisition de son compatriote Inphi, spécialiste des sous-systèmes optiques et des semi-conducteurs analogiques et mixtes pour liaisons haut débit entre 10 Gbit/s et 600 Git/s. Selon l’accord signé entre les deux entreprises, le montant de la transaction, qui combine paiement en numéraire et échange d’actions, est estimé à 10 milliards de dollars. Dans le même temps, la société issue du rachat, valorisée aux alentours de 40 milliards de dollars, compte se réorganiser pour rapatrier sa domiciliation aux Etats-Unis. (Le siège social de Marvell est pour l’heure situé aux Bermudes.)

Selon Marvell, le catalogue de produits Inphi répond aux besoins d’interconnexion des centres de données et des opérateurs de réseaux optiques, filaires et sans fil, de la même manière que son portefeuille de circuits PHY pour réseaux sur paires de cuivre cible les réseaux d'entreprise et les futurs réseaux embarqués dans les automobiles. En y ajoutant ses solutions de stockage et de sécurité, ses produits réseau et ses processeurs, Marvell compte se positionner comme un leader des technologies de bout-en-bout pour les infrastructures de données, en particulier dans les centres de données de niveau hyperscale et les équipements pour infrastructures 5G.

On se souviendra qu’en 2018, Marvell s’était offert Cavium, firme alors essentiellement connue pour ses processeurs multicœurs à architecture Arm pour infrastructures télécoms et réseaux et fournisseur également de solutions de communication réseau, de connectivité pour systèmes de stockage et de sécurité. Depuis, Marvell avait mis la main sur un spécialiste de la conception de circuits Asic (Avera Semiconductor) et sur Aquantia, pionnier de la connectivité Ethernet multigigabit.

Sur le même sujet