L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > Segger bat des records d’accélération cryptographique sur un microcontrôleur de NXP

Segger bat des records d’accélération cryptographique sur un microcontrôleur de NXP

Publié le 13 décembre 2016 à 12:49 par Pierrick Arlot        Algorithmes Segger

Segger

La bibliothèque d’algorithmes cryptographiques emCrypt de la firme d’outre-Rhin Segger, spécialiste des outils matériels et logiciels de débogage et de programmation de cibles embarquées, peut désormais être accélérée par un bloc matériel ad hoc, comme vient de le prouver l’éditeur allemand sur un microcontrôleur Kinetis K66 à coeur ARM Cortex-M4 de NXP cadencé à 168 MHz.

A la base de tous les logiciels cryptographiques de l’éditeur allemand (dont emSSH, emSSL et emSecure), la bibliothèque emCrypt est présentée par Segger comme la plus rapide de sa catégorie, avec une performance record de chiffrement AES-128 de 2,17 Mo/s sur le circuit de NXP. Ecrite intégralement en C, cette bibliothèque est compatible avec n’importe quel processeur 8, 16 ou 32 bits.

Accélérée via l’unité d’accélération cryptographique (CAU, Crypto Acceleration Unit) du Kinetis K66, elle a pu atteindre une performance de chiffrement de 8,20 Mo/s, une valeur quatre fois supérieure à celle atteinte sans accélération matérielle. « Les récentes attaques de déni de service ont démontré l’importance de disposer d’une sécurité renforcée en matière d’Internet des objets, a indiqué Alex Gruener, CTO de Segger. Les microcontrôleurs Kinetis sont particulièrement optimisés au niveau sécurité et l’unité CAU améliore significativement les performances, avec pour conséquence des débits de communication plus élevés, une utilisation moins importante du cœur de microcontrôleur et une réduction de la consommation. »

 

 

Sur le même sujet