L'embarqué > Marchés > Rachat > Sécurité logicielle : Broadcom acquiert Symantec Enterprise Security Business pour 10,7 Md$

Sécurité logicielle : Broadcom acquiert Symantec Enterprise Security Business pour 10,7 Md$

Publié le 19 août 2019 à 11:42 par François Gauthier        Rachat Broadcom

Broadcom Symantec

L’américain Broadcom, fournisseur de circuits électroniques et de solutions logicielles d'infrastructure, a signé cet été un accord pour la reprise des activités de sécurité d'entreprise de son compatriote Symantec pour un montant de 10,7 milliards de dollars en numéraire. L'ajout du portefeuille des solutions de sécurité de Symantec va notamment permettre à Broadcom d’étendre son savoir-faire dans les logiciels d'infrastructure de réseau. Une acquisition qui fait suite, sur ce domaine des centres de données, à celles de Brocade en novembre 2017 (réseaux de stockage) et de CA Technologies en juillet 2018 (logiciels et solutions de gestion des systèmes d'information).

Avec des lignes de produits couvrant la sécurité des terminaux, les services de sécurité Web, la sécurité du cloud et la prévention des pertes de données, les solutions de Symantec couvrent la sécurité globale des entreprises.

Selon Broadcom, cette transaction devrait générer plus de 2 milliards de dollars de revenus durables supplémentaires, et plus d'un milliard de dollars de synergies de coûts d'exploitation. De plus, Broadcom espère obtenir un retour sur investissement à deux chiffres suite à cette opération qui devrait être finalisée au cours du premier trimestre de l’année fiscale 2020 de Broadcom (soit entre début novembre 2019 et début février 2020).

Broadcom a également réaffirmé ses prévisions de chiffre d'affaires de 22,5 milliards de dollars pour l'exercice fiscal 2019, dont 17,5 milliards pour les solutions de semi-conducteurs et 5 milliards pour les logiciels d'infrastructure.

Après l’échec du rachat de Qualcomm, bloqué par l’administration américaine, Broadcom se concentre donc sur la consolidation de son pôle infrastructure de réseaux (vente de logiciels uniquement) qui pourrait à terme représenter près de 30% de son chiffre d’affaires, à plus de 7 milliards de dollars. Au-delà, Broadcom reste discret sur les éventuelles synergies entre les technologies de Symantec et la sécurisation de ses puces électroniques qui intéressent directement le marché de l’embarqué.

A noter enfin qu'Intel a fait le chemin inverse de Broadcom en revendant en 2016 les activités sécurité de McAfee rachetées en 2010, son CEO actuel, Brian Krzanich, les jugeant non essentielles.

Sur le même sujet