L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Seco transforme la plate-forme Udoo basée sur un i.MX6 en une carte industrielle open source

Seco transforme la plate-forme Udoo basée sur un i.MX6 en une carte industrielle open source

Publié le 13 avril 2016 à 11:41 par François Gauthier        Sous-système Seco

Seco transforme la plate-forme Udoo basée sur un i.MX6 en une carte industrielle open source

Avec la carte industrielle SBC-A62-J, la firme italienne Seco, fournisseur de modules et cartes pour l’embarqué, prolonge le succès rencontré par le calculateur open source Udoo dont l’ambition est de combiner le meilleur des écosystèmes Arduino et Raspberry Pi. La carte Udoo peut en effet exécuter un système Linux ou Android avec une interface graphique tout en offrant en même temps la possibilité de programmer en langage Arduino, et de tirer parti de l’écosystème des modules d’extension (shields) compatibles Arduino.

Avec la carte SBC-A62-J architecturée autour du processeur i.MX6 de NXP, Seco s’inspire donc du module Udoo, et de l’apport de la communauté de développeurs (les “makers”) qui s’est créée autour de cette plate-forme, afin d'en proposer une version open source (i.e. avec mise à disposition de la schématique) capable de transformer une preuve de concept en un produit directement industrialisable. Basée sur un i.MX6 doté de un, deux ou quatre cœurs ARM Cortex-A9, la carte est capable de faire tourner les systèmes d’exploitation Android, Linux et Windows Embedded Compact.

D’une taille de 110 x 86.5 mm, la SBC-A62-J est capable de travailler dans une gamme de température étendue comprise entre -40°C et +85°C. Et comme sur la plate-forme Udoo, on trouve toutes les interfaces nécessaires pour bâtir une application de l’Internet des objets : USB 2.0, Gigabit Ethernet, HDMI, bus CAN en natif, et, sous la forme de kits d'extension, Wi-Fi et connexion à une camera externe.

 

 

 

Sur le même sujet