L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > Santé connectée : Analog Devices veut améliorer l’efficacité de la mesure de l’activité physique

Santé connectée : Analog Devices veut améliorer l’efficacité de la mesure de l’activité physique

Publié le 22 avril 2016 à 12:14 par Pierrick Arlot        Algorithmes Analog Devices

ADI-LifeQ

Le fournisseur de solutions de conversion et de traitement de données Analog Devices vient d’entamer une collaboration avec la société LifeQ afin de développer des technologies grâce auxquelles les dispositifs non invasifs de surveillance de l’activité physique pourront fournir des données physiologiques très précises. Données qui, selon le fabricant de semi-conducteurs, nécessitent à l’heure actuelle l’usage d’équipements coûteux, invasifs et difficiles d’accès.

D’origine sud-africaine et créé fin 2014, LifeQ est un spécialiste des biomathématiques qui fut très remarqué lors du CES 2015. Son approche associe des capteurs spécifiques (éventuellement intégrables dans des bracelets connectés) et un ensemble de modèles biomathématiques capables de convertir les données physiologiques mesurées en continu en métriques personnalisées et contextualisées liées au bien-être, aux émotions, à la nutrition, à la santé, etc.

En s’associant, LifeQ et Analog Devices veulent « concevoir des capteurs permettant le suivi personnalisé, continu et précis de paramètres physiologiques tels que la fréquence cardiaque, les phases de sommeil, la qualité du sommeil, la concentration de lactate dans le sang, l’apport calorique quotidien, ainsi que les marqueurs de stress comme le cortisol salivaire ». Bref toutes données qui favorisent la détection précoce de situations d’urgence et de maladies chez les patients à risque.

« Le développement de capteurs intelligents pour dispositifs portés sur soi est essentiel pour accélérer la disponibilité d’une nouvelle génération de solutions de surveillance corporelle non invasives, a commenté James Doscher, directeur général du groupe Industrial & Business Healthcare d’Analog Devices. ADI apporte l’expertise en semi-conducteurs et LifeQ les connaissances en biomathématiques indispensables à la mise au point de capteurs grâce auxquels les appareils de surveillance corporelle seront encore plus efficaces dans la prévention, la prévision et la gestion des maladies ».

« Cette collaboration avec ADI va nous permettre de réaliser des briques de détection capables de répondre à des standards plus stricts et plus vastes, et notamment à ceux qu’imposent des solutions industrielles de référence comme l’environnement Android Wear », a ajouté Riaan Conradie, cofondateur et directeur technique de LifeQ.

Sur le même sujet