L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Rohde & Schwarz prépare le terrain pour le test des signaux 3GPP 5G NR

Rohde & Schwarz prépare le terrain pour le test des signaux 3GPP 5G NR

Publié le 12 février 2018 à 10:15 par François Gauthier        Instrum. générale Rohde & Schwarz

R & S FSW RG NR

Par le biais d'une option de firmware pour son analyseur de spectre et de signal haut de gamme FSW, le fabricant d’instruments de test et mesure Rohde & Schwarz apporte aux développeurs de technologies radio 5G la possibilité de valider, via l’analyse des signaux 5G NR (New Radio), leurs travaux dans le domaine des stations de base et des composants associés comme les amplificateurs de puissance. Rohde & Schwarz fournit cette option à la demande aux utilisateurs qui anticipent le lancement officiel de la 5G.

Rappelons que la 5G NR a vocation à être déployée à la fois dans des bandes de fréquence situées sous les 6 GHz (autour de 2,5 GHz et de 3,5 GHz notamment) ainsi que dans les gammes millimétriques (comme le 28 GHz). Les technologies 5G NR sont en outre censées assurer des débits de plusieurs gigabits par seconde avec une latence significativement réduite par rapport à celle des réseaux mobiles actuels. Des caractéristiques qui doivent répondre aux exigences de connectivité mobile à très haut débit exprimées par le marché grand public (connexion au cloud ultrarapide pour une interactivité en temps réel, réalité virtuelle, réalité augmentée, etc.), mais aussi aux besoins d’applications à faible latence et haute criticité, en particulier dans le domaine de la voiture connectée et du véhicule autonome. Le 21 décembre dernier, le groupe de spécification technique TSG RAN (Radio Access Network) de l’organisme de standardisation 3GPP a finalisé la première version applicable de la norme 5G NR, une étape qui donne le coup d’envoi à des développements de grande envergure de l’interface radio 5G NR pour des déploiements commerciaux à partir de 2019.

Dans ce cadre, l’option fournie pour l’analyseur FSW est utilisable pour des signaux sous les 6 GHz et en ondes millimétriques pour différents espacements entre sous-porteuses et diverses largeurs de bande porteuse. L’appareil analyse ainsi toutes les parties de la bande passante afin de simplifier les opérations de démodulation des signaux 5G NR. Concrètement, les développeurs peuvent donc commencer à tester leurs conceptions conformément à la norme 3GPP, ce qui leur permet de valider des architectures de stations de base 5G, une opération difficile à réaliser aves des options purement logicielles sur les appareils de mesure, selon Rohde & Schwarz 

En juin dernier, la société avait étendu la bande passante d'analyse interne de son analyseur de spectre et de signal FSW jusqu'à 2 GHz. Une caractéristique qui permet d'étudier en détail les signaux à large bande sans recourir à un numériseur externe. Cet appareil couplé à un à un générateur de signaux vectoriels (le SMW200A) a démontré ses capacités de test lors des essais menés en 2017 par Verizon sur des signaux 5G NR.

Sur le même sujet