L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Rohde & Schwarz et l'institut Fraunhofer sondent des canaux de propagation 5G jusqu'à 40 GHz

Rohde & Schwarz et l'institut Fraunhofer sondent des canaux de propagation 5G jusqu'à 40 GHz

Publié le 23 mars 2015 à 12:14 par François Gauthier        Instrum. générale Rohde & Schwarz

Rohde & Schwarz et l'institut Fraunhofer sondent des canaux de propagation 5G jusqu'à 40 GHz

Cela fait bien longtemps que les conditions de propagation des signaux dans les réseaux de radiocommunication cellulaires sont à peu près maîtrisées pour les bandes de fréquence comprises entre 450 MHz et 3 GHz. Mais avec l’avènement prévu de la 5G à l’horizon 2020, des modèles de canaux de propagation doivent impérativement être développés pour tester et simuler en laboratoire, dans les conditions du “monde réel”, l’efficacité des stations de base pour des fréquences supérieures à 6 GHz. Bien que de nombreux travaux scientifiques existent, la compréhension du comportement de ces canaux au-delà de 6 GHz et jusqu’à 100 GHz est encore sujet à multiples discussions. Grâce à un partenariat avec l’institut de recherche Fraunhofer HHI (Heinrich Hertz Institute), le fournisseur de systèmes de test et mesure Rohde & Schwarz apporte aujourd'hui sa pierre à l’édifice en annonçant une solution d’instrumentation capable de générer et de d’analyser des signaux d’une bande passante de 500 MHz pour des fréquences de porteuse jusqu’à 40 GHz.

L’ensemble est constitué du générateur de signal SMW200A associé au générateur de signaux bande de base en modulation I/Q AFQ100B de R&S côté émission, et d’un analyseur de signal FSW de la société côté réception. L’émetteur et le récepteur sont synchronisés via une horloge de très haute précision (temps absolu précis à 2 ns près), et les signaux démodulés par l’analyseur de signal sont traités par une application logicielle développée par le Fraunhofer HHI pour estimer les réponses impulsionnelles dans chaque canal de propagation en termes de délais et de temps de réponse.

Objectif : accumuler et étudier des mesures “réelles” de propagation de signaux dans le domaine millimétrique pour en déduire un modèle logiciel robuste et réaliste d’un canal de communication sans fil au sein d’un réseau 5G.

Sur le même sujet