L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Résolution verticale sur 16 bits pour les générateurs de signaux arbitraires à huit voies de Teledyne LeCroy

Résolution verticale sur 16 bits pour les générateurs de signaux arbitraires à huit voies de Teledyne LeCroy

Publié le 10 juillet 2019 à 12:25 par François Gauthier        Instrum. générale Teledyne LeCroy

TeledyneLecroy géné arbiraire T3AWG

Les générateurs de signaux arbitraires T3AWG3xx de Teledyne LeCroy proposent sur 4 ou 8 canaux une résolution de tension verticale de 16 bits afin de produire des formes d’onde très précises pour gagner en efficacité lors des phases de test d’un équipement et garantir une confiance élevée dans la fiabilité des résultats. Marchés visés : l'analyse temporelle de rails d'alimentation multitensions, les simulations multicapteurs, les tests de composants… sur les marchés de l’automobile, de l’aérospatial et la Défense, de la recherche en physique, etc.

Ces instruments délivrent la résolution verticale de 16 bits sur une fenêtre de tension de sortie de ± 24 V et une mémoire de forme pouvant atteindre 1 Géch./s, avec des gammes de fréquence de 250 MHz et 350 MHz. Ils procurent la possibilité de combiner la génération de signaux haute résolution avec une plage de tensions de sortie de 12 V (sortie 50 Ω, 50 Ω en entrée), renforcée par la possibilité de réaliser un décalage à ± 6 V. De plus, lorsque l’on transforme des formes d'onde d'une sortie 50 Ω en haute impédance, la fenêtre de sortie de tension s'élargit automatiquement à ± 24 V, ce qui représente un avantage pour la génération d'impulsions d'attaque de grille Mosfet dans les applications de test dans l’automobile et de semi-conducteurs de puissance.

Dans les scénarios de test de réponse à un stimuli, où il peut être associé à des oscilloscopes haute définition 12 bits de la société, le générateur applique un signal à l’entrée de l’appareil sous test tandis que l’oscilloscope analyse la réponse à la sortie de l’appareil analysé. Avec l’idée sous-jacente que le comportement de réponse de l’appareil sous test ne soit pas affecté par la distorsion des signaux. A noter que les signaux de sortie de l’appareil intègrent dans leur construction la lecture des signaux du monde réel précédemment acquis à partir de sa mémoire de forme d'onde.

Au-delà, l’appareil émule aussi des entrées complexes (corner case) pour le système sous test et des signaux d’interférence attendus vers sa sortie pour tester le comportement de la réponse du système sous test.

Trois modes fonctionnels sont disponibles pour les ingénieurs : le mode générateur de fonctions arbitraires, le mode générateur de formes d’onde arbitraires avec une grande variété d'options (séquençage de motifs analogiques ou numériques à l'aide d'une interface utilisateur intuitive), et enfin le mode générateur de modèles numériques dans lequel il est possible de créer des modèles numériques différentiels ou asymétriques arbitraires (à huit bits parallèles au maximum).

Les sorties numériques des instruments à 4 canaux ou 8 canaux peuvent en outre être combinées et synchronisées avec leurs signaux de sortie analogiques, pour former des solutions à haute densité de génération comprenant jusqu'à 32 canaux.

Enfin, ces générateurs de signaux arbitraires sont disponibles en 4 modèles : 4 canaux/250 MHz (T3AWG3254), 4 canaux/350 MHz (T3AWG3354), 8 canaux/250 MHz (T3AWG3258) et 8 canaux/350 MHz (T3AWG3358).

Sur le même sujet