L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Réseaux IoT : Kerlink teste la géolocalisation LoRaWAN (sans GPS) en environnement urbain dense

Réseaux IoT : Kerlink teste la géolocalisation LoRaWAN (sans GPS) en environnement urbain dense

Publié le 27 mars 2018 à 10:10 par Pierrick Arlot        Connectivité Kerlink

Wanesy géolocalisation Kerlink

Avec la collaboration de la société de semi-conducteurs Semtech, propriétaire de la technologie de communication LoRa, le français Kerlink, spécialiste des réseaux IoT longue portée et basse consommation, mène actuellement un test à grande échelle de sa solution de géolocalisation sans GPS en milieu urbain dense, en l’occurrence dans la ville d’Aguascalientes au Mexique, agglomération d’environ un million d’habitants.

Du nom de Wanesy Geolocation, ce solveur de géolocalisation utilise le protocole ouvert LoRaWAN et s’appuie sur une méthode mathématique dite de trilatération pour calculer la position d’un objet à partir de signaux horodatés réceptionnés par au moins trois passerelles LoRaWAN. La différence des temps d’arrivée de ces signaux (TDOA, Time Difference of Arrival) est alors convertie en distance entre la passerelle et l’objet afin de déterminer sa position.

Selon Kerlink, le projet mexicain mené avec Semtech est la première démonstration de l’environnement réseau de bout en bout de la société bretonne, qui combine les passerelles Wirnet iBTS 915 MHz, le Wanesy Management Center, qui constitue la suite logicielle de gestion de réseau proposée par le Français, et le Wanesy Geolocation, son nouveau solveur de géolocalisation. L’expérimentation a vocation également à illustrer l’incidence de la qualité de la couverture sur la précision obtenue, lorsque le nombre de passerelles et l’emplacement des points d’installation varient dans un environnement urbain dense.

Selon Kerlink, les tests sur le terrain ont montré des résultats prometteurs avec une précision d’environ 80 mètres pour les objets mobiles, tels que les véhicules, en communication LoRaWAN de classe A, tandis qu’ils évoluent dans des environnements urbains qui peuvent créer de hauts niveaux d’interférence générés par des communications radio aux trajets multiples. La démonstration doit également permettre aux équipes de poursuivre l’évaluation de la géométrie de déploiement du réseau et des stations de base, géométrie qui joue un rôle clef dans les performances de géolocalisation. Ces évaluations serviront aussi à Kerlink à optimiser en permanence les services de conception et de déploiement réseau que la société propose à ses clients à travers ses services professionnels, notamment les services de géolocalisation.

« La géolocalisation est simple à déployer et à utiliser, car la position de chaque équipement connecté est calculable sans qu’il soit nécessaire de lui adjoindre un module GPS coûteux et consommateur d’énergie, précise Yannick Delibie, cofondateur et directeur Technologie et Innovation de Kerlink. Aucun matériel supplémentaire n’est requis, en supposant bien sûr que les stations réseau soient compatibles avec la géolocalisation, comme le sont les passerelles LoRaWAN Kerlink Wirnet iBTS. » « Une localisation optimale des stations réseau est cruciale pour fournir un horodatage optimisé et fin ouvrant la voie à un suivi en temps réel, ajoute Marc Pegulu, vice-président et directeur général de la ligne de produits Wireless & Sensing de Semtech. Les passerelles LoRaWAN Wirnet iBTS Compact de Kerlink, bâties sur le design de référence de qualité industrielle Semtech, bénéficient en outre d’une synchronisation d’horloge améliorée pour leur GPS intégré, afin d’affiner encore plus la précision de la géolocalisation, en particulier dans une zone urbaine dense. » Selon Kerlink, la performance globale de la précision progresse en outre continuellement, grâce à l’apprentissage environnemental et des algorithmes intelligents. A suivre donc.

Sur le même sujet