L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Renault, Hyundai et Volvo parient sur la plate-forme de cybersécurité automobile d’Upstream Security

Renault, Hyundai et Volvo parient sur la plate-forme de cybersécurité automobile d’Upstream Security

Publié le 21 octobre 2019 à 12:36 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Upstream Security

Créée début 2017, la jeune société israélienne Upstream Security, spécialisée dans la cybersécurité des véhicules connectés, vient de boucler un tour de table de 30 millions de dollars mené par Renault Venture Capital avec la participation de Volvo Group Venture Capital, Hyundai, Hyundai AutoEver, Nationwide Ventures et d'autres investisseurs. A ce jour, Upstream Security, qui se vante d’avoir mis au point la première solution de cybersécurité installée dans le cloud et conçue spécialement pour protéger les véhicules connectés contre les cybermenaces et les abus, qu'ils soient en stationnement ou en mouvement, a réussi à lever 41 millions de dollars.

Intégralement hébergée dans le nuage et plus particulièrement dans la plate-forme cloud de services automobiles et de mobilité, la solution de cybersécurité non intrusive de la firme israélienne a vocation à sécuriser les véhicules connectés et les infrastructures qui les relient. Elle permet en particulier aux constructeurs automobiles et aux gestionnaires de flottes de détecter les attaques visant n’importe quel élément de l’écosystème d’une voiture connectée, de les gérer et d’y apporter une parade adéquate.

Selon son concepteur, la plate-forme Upstream C4 repose sur une architecture distribuée de microservices capables d’effectuer des analyses de protocoles automobiles et de corréler et d’analyser de multiples sources de données en parallèle et en temps réel.  Son objectif est de fournir des informations de cybersécurité qui puissent garantir que la sûreté et la sécurité du véhicule ne sont jamais compromises.    

Sur le même sujet