L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Radio logicielle : Analog Devices veut favoriser la migration de la 4G à la 5G

Radio logicielle : Analog Devices veut favoriser la migration de la 4G à la 5G

Publié le 12 juin 2017 à 11:56 par François Gauthier        Composant  Analog Devices

Analog Devices RadioVerse

En s’appuyant sur sa technologie de conception de solutions de communication radio sans fil RadioVerse lancée en 2016, Analog Devices souhaite simplifier et accélérer le développement de solutions radio au bénéfice des fabricants d’équipements de télécommunications et/ou des opérateurs de réseaux sans fil qui procèdent à la migration de stations de base cellulaires 4G vers les réseaux 5G. Pour ce faire, Analog Devices a enrichi son portefeuille RadioVerse en ajoutant de nouveaux émetteurs-récepteurs radio, des outils logiciels et un environnement de conception pour la création de solutions radio compactes et économes en énergie adaptées aux besoins des futurs réseaux 5G.

Les utilisateurs peuvent ainsi évaluer et développer des conceptions radio pour des “small cells” 4G et des systèmes Mimo pré-5G, blocs clés pour la transition vers la 5G permettant des bandes passantes plus larges et améliorant la connectivité et le débit de transmission de données dans les zones à haute densité de population où le trafic est important, telles que les immeubles de bureaux, les enceintes sportives et les transports en commun. Dans cette version de RadioVerse, Analog Devices propose notamment l’émetteur-récepteur RF référencé AD9375, premier émetteur-récepteur RF à embarquer, selon la société, un algorithme de prédistorsion numérique (DPD, Digital Pre-Distortion) qui réduit la consommation d’énergie DPD de 90 % par rapport aux solutions classiques. Selon le fournisseur de semi-conducteurs, le repartitionnement du DPD du FPGA vers l’émetteur-récepteur réduit de moitié le nombre de voies d’interface de données série JESD204B. Les économies d’énergie réalisées sont spectaculaires, assure Analog Devices, en raison notamment du fait que le nombre d’antennes par station de base passe de 2 à 128, conformément aux exigences de densité des canaux radio des architectures Massive Mimo pré-5G.

De plus, la topologie de circuits radio choisie, plus compacte, simplifie le routage et la conception de systèmes, réduisant de ce fait la taille des stations de base et autorisant la mise en œuvre de FGPA moins coûteux et moins complexes. Dans le cas des “small cells”, ces caractéristiques facilitent l’intégration d’un plus grand nombre de bandes de fréquence par cellule en vue d’augmenter la capacité du réseau.

L’émetteur-récepteur AD9375 permet de concevoir une plate-forme radio commune dans la plage de fréquences 300 MHz - 6 GHz avec une interface au standard JESD204B à 6 Gbit/s et une consommation inférieure à 5 W. Ce circuit compte deux récepteurs à 100 MHz, deux émetteurs à 250 MHz, un récepteur d’observation à deux entrées et un récepteur “renifleur” (sniffer) à trois entrées. La solution DPD intégrée prend en charge les formes d’ondes 3G et 4G avec une bande passante instantanée jusqu’à 40 MHz.

Analog Devices propose, pour débuter immédiatement ce type de travaux et évaluer les émetteurs-récepteurs, un design de référence radio pour “small cells” développé en partenariat avec le fournisseur irlandais de solutions radio Benetel (baséà Dublin). Cette conception supporte la connectivité LTE 2x2 à 20 MHz avec une puissance de sortie de 250 mW par antenne et une consommation inférieure à 10 W, le tout sur une superficie de 88 x 83 mm.

Sur le même sujet