L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Production de cartes : Altrics consolide son approche “low cost" de proximité

Production de cartes : Altrics consolide son approche “low cost" de proximité

Publié le 12 juillet 2017 à 11:46 par François Gauthier        Conjoncture

Production de cartes : Altrics consolide son approche “low cost

Avec une progression à deux chiffres de son chiffre d’affaires depuis cinq années, la société française de sous-traitance Altrics, spécialisée dans la production de cartes en petites et moyennes séries, avec des unités de fabrication localisées en France, en Tunisie et au Portugal, pense atteindre un CA d’environ 32 millions d’euros sur son exercice fiscal 2017 (clos à l’automne), en progression de plus de 10% par rapport à 2016 (pour rappel, le chiffre d’affaires 2016 avait progressé de 13,5 % par rapport à 2015).

Un plan d’investissement validé fin 2016 de 1,7 million d’euros a permis d’accroître les capacités de production des différents sites de production de la société. Ainsi, les unités au Portugal et en Tunisie ont bénéficié d’un investissement lourd afin de décupler leurs capacités de production et la France a renforcé ses équipes de collaborateurs se situant à Rosheim (Alsace) afin d’accompagner cette progression.

Pour répondre à l’évolution de ses marchés sur l’Europe, Altrics a décidé de finaliser un nouvel investissement de 1,3 million d'euros pour la fin de l’année 2017 et le début 2018. Via ces investissements, Altrics Portugal aura bénéficié d’une nouvelle ligne automatisée CMS très haute cadence (142 000 composants/heure) avec une machine d’inspection optique en amont pour le contrôle de hauteur de la pâte à braser et une machine d’inspection en sortie de four. Cette nouvelle ligne va permettre de mieux positionner Altrics sur les grandes séries de cartes électroniques câblées CMS, tout en maintenant un service poussé pour les petites et moyennes séries avec une ligne CMS de 36 000 composants/heure déjà opérationnelle et en activité pour le département consacré à cette activité (petiteserieelectronique.com).

Altrics Tunisie de son coté aura aussi bénéficié d’une machine de type pick & place pour moderniser une des trois lignes CMS, passant de 100 000 composants/heure à 200 000 composants/heure pour un cumul de plus 420 000 composants/heure. Enfin, la ligne de brasage à la vague sous azote réservée aux productions de gros volume pour des composants aux “pas fins”, associée à un testeur électrique in-situ (de l’italien Spea) et à une machine de nettoyage des cadres de brasage, va permettre de compléter l’investissement sur le site tunisien.

Sur le même sujet