L'embarqué > Marchés > Perspective > Plus de la moitié des connexions Internet seront de type M2M ou IoT d’ici à 2022, contre 34% en 2017

Plus de la moitié des connexions Internet seront de type M2M ou IoT d’ici à 2022, contre 34% en 2017

Publié le 28 novembre 2018 à 10:28 par Pierrick Arlot        Perspective

IP Trafic

Selon Cisco, le trafic Internet annuel mondial va plus que tripler d’ici à 2022 pour atteindre 396 exaoctets (1018 octets) par mois cette année-là contre 122 exaoctets par mois en 2017, soit 4,8 zettaoctets pour toute l’année 2022. Une valeur supérieure à la globalité du trafic IP cumulé ayant transité sur les réseaux entre l’année de création d’Internet (1984) et la fin 2016 ! Une explosion due, selon l’équipementier, à la multiplication du nombre d’utilisateurs d’Internet (4,8 milliards en 2022 soit 60% de la population mondiale, contre 3,4 milliards en 2017 et 45% de la population mondiale) et à la forte progression du nombre d’équipements fixes ou mobiles connectés au Web (estimé à 28,5 milliards en 2022 contre 18 milliards en 2017).

Par ailleurs, estime Cisco, plus de la moitié des connexions IP (14,6 milliards exactement) seront de type M2M (Machine to Machine) ou IoT (Internet of Things) d’ici à 2022, contre 34% en 2017 (6,1 milliards).

Parallèlement, les débits de connexion vont plus que doubler d’ici à 2022. En moyenne le débit des accès fixes large bande devrait passer de 39 Mbit/s à 75,4 Mbit/s, tandis que le débit moyen des connexions Wi-Fi devrait bondir de 24,4 Mbit/s à 54 Mbit/s et celui des connexions mobiles de 8,7 Mbit/s à 28,5 Mbit/s.

Globalement, ce sont les flux vidéo, les jeux et les applications multimédias qui devraient continuer de générer la plus grande partie du trafic Internet d’ici à 2022 (à hauteur de plus de 85%). Le trafic vidéo sur IP va ainsi quadrupler d’ici à 2022, assure Cisco, pour s’arroger un pourcentage encore plus élevé du trafic IP total (82% contre 75% en 2017). Le trafic généré par les jeux devrait quant à lui être multiplié par neuf entre 2017 et 2022 pour représenter 4% du trafic total cette année-là. Les flux IP générés par les applications de réalité virtuelle et augmentée, estimés à 0,33 exaoctets par mois l’année dernière, devraient quant à eux exploser pour se hisser à 4,02 exaoctets par mois en 2022.

Enfin, c’est la région Asie-Pacifique qui générera le trafic IP le plus important en 2022 avec 173 exaoctets par mois (+32% par an en moyenne), suivie par l’Amérique du Nord (108 exaoctets/mois, +21% par an en moyenne) et l’Europe de l’Ouest (50 exaoctets/mois, +22% par an en moyenne).

Sur le même sujet