L'embarqué > Logiciel > Développement > PLS simplifie les tests et le débogage des SoC multicœurs et prend en charge le langage Python

PLS simplifie les tests et le débogage des SoC multicœurs et prend en charge le langage Python

Publié le 11 février 2021 à 10:38 par François Gauthier        Développement PLS

PLS UDE 2021

Avec la version 2021 de son environnement Universal Debug Engine (UDE), la firme allemande PLS (Programmierbare Logik & Systeme), spécialiste des outils d’analyse et de débogage de logiciels embarqués, a l’ambition de simplifier les tests et le débogage des puces-systèmes SoC multicœurs grâce notamment à une nouvelle interface utilisateur intuitive. Avec à la clé des fonctions de test automatisées, des fonctions de couverture de code optimisées et une console pour le langage de programmation Python.

Jusqu'alors, avec les versions précédentes d’UDE, la mise en page sur l’écran s'articulait autour d'emplacements fixes et une fenêtre à onglets centrale. Avec la nouvelle version, toutes les fenêtres du débogueur qui, par exemple, affichent le code source, détaillent des états internes tels que des variables ou des registres, ou fournissent des visualisations graphiques, peuvent désormais être organisées et regroupées de manière flexible dans l'interface utilisateur.

Si nécessaire, l'utilisateur peut ainsi créer de nouveaux emplacements de visualisation et ajouter une fenêtre en tant que nouvel onglet. Par ailleurs, UDE 2021 procure aux utilisateurs des perspectives qui permettent de définir plusieurs vues en parallèle dans une session de débogage et de basculer de l’une à l’autre pour se concentrer sur une tâche de débogage spécifique. Une approche notamment utile pour le débogage de puces multicœurs, lorsque le développeur souhaite analyser en détail le comportement de l'un des cœurs.

Au-delà, l’environnement UDE 2021 fonctionne désormais sur une base de code 64 bits, entraînant une amélioration significative des performances, en particulier lors du traitement de grandes quantités de données, comme dans l'analyse des données de trace. De plus, UDE peut désormais également être intégré en tant que plug-in dans les dernières versions 64 bits d'Eclipse.

Concernant les fonctions de couverture de code qui fournissent aux développeurs une métrique pour la qualité des tests, celles-ci reposent désormais exclusivement sur les informations de trace. Selon PLS, l’avantage ici est qu'il n'y a plus besoin d'instrumentation du code testé, l’ensemble de l'analyse de la couverture du code devenant non invasive et n'affectant à aucun moment le comportement d'exécution de l'application. Les résultats de couverture de code sont présentés sous forme compacte pour tous les niveaux de couverture calculés et peuvent être affichés à partir du niveau fonction jusqu'aux instructions individuelles au niveau du code objet.

La génération et la sortie des rapports de couverture de code ont été aussi étendues. Outre le HTML, les formats CSV, XML et texte brut sont désormais disponibles en tant que formats de sortie, Enfin, une console Python a été ajoutée à UDE. Ainsi, ce langage de script populaire peut maintenant être utilisé non seulement pour les scripts externes tels que le contrôle à distance de l’outil UDE via une ligne de commande, mais aussi peut être utilisé directement comme langage de commande dans UDE.

A noter que PLS présentera ces avancées technologiques lors de la manifestation Embedded World 2021 qui se tiendra cette année, pandémie oblige, sous forme numérique du 1er au 5 mars 2021.

Sur le même sujet