L'embarqué > Logiciel > Développement > PLS débogue et surveille l'exécution des SoC haut de gamme y compris les réseaux sur puce

PLS débogue et surveille l'exécution des SoC haut de gamme y compris les réseaux sur puce

Publié le 27 février 2020 à 08:09 par François Gauthier        Développement PLS

PLS UDE 5.2

[EMBEDDED WORLD] Spécialiste des outils d’analyse et de débogage de logiciels embarqués, l’allemand PLS (Programmierbare Logik & Systeme) propose, avec la version 5.2 de son environnement Universal Debug Engine (UDE), une série d’optimisations pour le débogage des puces-systèmes (SoC) haut de gamme. Ainsi on y trouve notamment la prise en charge de l’analyse de trace pour les transferts de données entre des cœurs Arm Cortex-R52 (jusqu’à 6) et la capacité d’observer des transferts de données via des réseaux sur puce (NoC, Network On Chip). Ces réseaux sont de plus en plus utilisés pour assurer une transmission de données efficace au cœur de la puce dans des systèmes fondés sur des microcontrôleurs haut de gamme complexes.

En parallèle, une trace de code classique d'un ou plusieurs cœurs peut également être réalisée. De plus, une analyse de trace, spécialement optimisée pour la technologie Arm CoreSight ETM (Embedded Trace Macrocell) v4, est utilisée pour générer une corrélation entre les données associées à la trace des instructions et les instructions elles-mêmes. Ce qui simplifie l'évaluation des informations de trace enregistrées par le développeur.

Autre évolution, la gestion de projets logiciels avec de nombreux chemins de code source permet désormais non seulement de gérer un nombre illimité de règles de remplacement de chemin pour les fichiers source, mais également l'exclusion de chemins source complets. Une fonction utile si certaines bibliothèques utilisées ne sont pas associées à un code source disponible. Autre évolution, tous les points d'arrêt dans le code ainsi que les points d'arrêt de données sont désormais accessibles pour le développeur dans une fenêtre centrale et peuvent ainsi être modifiés rapidement. Cette fenêtre centrale de points d'arrêt joue également un rôle important lorsqu'il s'agit de points d'arrêt multicœurs, l'utilisateur pouvant sélectionner les cœurs qui doivent réagir au point d'arrêt et s'arrêter de manière synchrone.

Côté débogage, l'UDE 5.2 prend en charge le protocole universel de mesure et d'étalonnage XCP (version 1.5) défini par l'Association pour la normalisation des systèmes d'automatisation et de mesure (ASAM). Dans le cadre de développements dans l’automobile, ce canal de débogage autorise les outils de mesure et d'étalonnage à communiquer simultanément et sans conflit avec une unité de contrôle électronique ECU.

Au-delà, des modules complémentaires destinés à affiner la connaissance du fonctionnement des systèmes d'exploitation temps réel (RTOS) gèrent les dernières versions en date des systèmes libres de droits FreeRTOS et SafeRTOS, ainsi que le système PXROS-HR de HighTec. Ces modules fournissent aux développeurs toutes les informations nécessaires - tâches, files d'attente, sémaphores/mutexes, temporisateurs - sous une forme structurée.

Enfin, au niveau des microcontrôleurs pris en charge par l’environnement UDE, on notera l'ajout de la famille des circuits Stellar, des STM32H7 hautes performances et des microcontrôleurs automobiles multicœurs SPC58 E-line, tous de STMicroelectronics, ainsi que des Aurix TC33 et TC36 d'Infineon, et du RH850 et de la famille R-Car H3 de Renesas.

Sur le même sujet