L'embarqué > Marchés > Rachat > Parrot poursuit activement la structuration de son offre dans les drones professionnels

Parrot poursuit activement la structuration de son offre dans les drones professionnels

Publié le 06 octobre 2015 à 12:19 par François Gauthier        Rachat Parrot

PArrot Drone Agriculture

Poursuivant sa montée en puissance dans le domaine des drones professionnels entamée depuis deux ans, avec notamment la montée au capital de la jeune société française Airinov, spécialisée dans les drones dédiés à l'agriculture, le français Parrot, fournisseur de solutions technologiques de communication sans fil, poursuit sa stratégie d'identification de pépites et de verticalisation dans l'univers des drones professionnels. L'entreprise vient ainsi d'acquérir l’américain MicaSense et d'entrer au capital du français Iconem. Objectif affiché : répondre aux besoins des trois marchés prioritaires pour la société sur ce domaine des drones civils et professionnels : l’agriculture de précision, la cartographie 3D et l’inspection.

MicaSense, fondé en 2014 à Seattle, conçoit des systèmes avancés de collecte et de traitement des données pour l'agriculture de précision via son capteur RedEdge qui équipe d’ores et déjà plusieurs grandes marques de drones. La société a notamment développé l’outil Atlas, un service dédié au traitement, à l'analyse, à la présentation et au stockage (dans le cloud) de données multispectrales. Après une première prise de participation de 35 % en septembre 2014, Parrot a décidé de monter au capital de MicaSense pour en devenir propriétaire avec 51% des parts, pour un investissement de 7,4 millions de dollars. L'acquisition de MicaSense vient ainsi compléter les expertises déjà existantes au sein du groupe français via les équipes d’Airinov pour le déploiement d'une offre complète de drones pour l'agriculture de précision.

De son côté, Iconem, fondé en 2013, est spécialisé dans la conservation numérique des sites archéologiques. Les images et données (coordonnées GPS, surface, volume, hauteur…) capturées à l'aide de drones professionnels sont traitées par des algorithmes développés en partenariat avec l’Inria (établissement de Roquencourt) pour générer des modèles 3D très précis (1 pixel/cm). Pour un montant de 1,35 million d'euros, Parrot détient désormais 45 % du capital d'Iconem. Ces fonds permettront en particulier de créer une plate-forme collaborative et de développer la collaboration avec Parrot pour les applications de  cartographie 3D.

Parallèlement, le groupe Parrot annonce qu’il poursuit sa politique de filialisation de ses activités liées aux drones grand public, civils et professionnels annoncée en juillet dernier via la création de l’entité Parrot Drone, qui deviendra un “pure player” dans le secteur des drones et qui intégrera la division Objets connectés de la société. Celle-ci abrite le laboratoire de recherche à long terme du groupe issu notamment des compétences acquises via la rachat du français DiBcom en 2011.

Sur le même sujet